Nadia Vilenne, élevée au rang de Chevalier du Mérite wallon

« Je n’ai rien à vous montrer, il y a tout à voir », ces mots écrits  par Ben Vautier sur une de ses si caractéristiques toiles pourraient amplement caractériser le métier de cette galeriste de renommée internationale. Active depuis plus de trente ans dans le monde de l’art, elle anime sa galerie d’art actuel  depuis une vingtaine d’années. Pour avoir un aperçu de son travail,  il suffit de se rendre dans le quartier Saint Léonard de Liège et de rentrer dans l’ancienne usine des vélos Star  où elle fait vivre ce patrimoine industriel en y organisant exposition après exposition. Cependant, même celui qui pourrait se targuer d’être un visiteur fidèle, un habitué de la maison ne verrait qu’une petite partie du travail de la galerie d’art s’il se restreignait à cet espace liégeois car sa galerie ne se limite pas aux seuls wallons pour la promotion et la vente d’œuvres d’artistes belges et étrangers. Bruxelles, Paris, Madrid, Barcelone, Maastricht, Amsterdam, Bâle, Berlin, Vienne ou encore Istanbul, voilà autant de villes qui ont pu accueillir des œuvres d’art promues par la galeriste et son comparse Jean-Michel Botquin. Sa galerie c’est plus de 200 expositions organisées, une cinquantaine de participations à des foires internationales dont certaines sont parmi les plus importantes d’Europe. Plus que ces chiffres,  son travail consiste à créer des ponts entre l’artiste et son public. Chaque exposition est un voyage en soi qui permet de partir à la découverte de l’univers de l’artiste et aussi d’aider ce dernier à se faire connaître et à vivre de ses créations. Il s’agit d’un travail sur le long terme qui se construit pierre après pierre. Les rencontres humaines se trouvent également au cœur de cette activité car, après tout, comme le disait André Malraux, l’art est le plus court chemin de l’Homme à l’Homme.

Pour son grand investissement dans le monde culturel et sa contribution au rayonnement d’artistes wallons à l’international, le gouvernement wallon élève Nadia Vilenne au rang de Chevalier du Mérite wallon.

(texte dit par Jacques Mercier. Jambes, Elysette, ce jeudi 12 septembre 2019, en présence du gouvernement wallon )

Emilio Lopez-Menchero, Trying to present a book, Wiels, Bruxelles

Performance Trying to present a book. Emilio Lopez Menchero mime chacun des Trying que son éditeur Luc Derycke énonce en litanie. Wiels Bruxelles,  7 septembre 2019

This book serves as a printed memory of the oeuvre of the artist Emilio López-Menchero (°1960, Mol). It documents and illustrates a selection of exhibitions, artistic projects and public performances created in the past 25 years.
Conceptually, the book is based on a statement by which López considers each of his actions a test against reality, an ‘attempt’. Within this context, the title of each project is consequently preceded by the prefix ‘Trying to -’; ‘Trying to situate’, ‘Trying to light up’, ‘Trying to question’,… By trying to infiltrate daily context, López-Menchero aims to generate new situations, confront with reality and contemplate on the meaning of art. Included in the book are essays and texts by Luk Lambrecht, Hans Theys and Koen Van Synghel.

Trying
Emilio López-Menchero

2017
320 pages / 29,7 x 21 cm
Published by
MER. Paper Kunsthalle
Languages
DUTCH, ENGLISH, FRENCH
Authors
Luk Lambrecht, Hans Theys, Koen Van Synghel
Design
Studio Luc Derycke
ISBN
978 94 9232 152 7

Werner Cuvelier, conversation avec Léon Wuidar, documents

Quelques  éléments choisis dans « Werner Cuvelier, conversation avec Léon Wuidar, publié par les Editions Tandem en 2012.  Une mise en relation avec l’exposition.

A propos de Georges Perec et des projets statistiques : 

Concept :

Systèmes, contrainte,  hasard, organisation :

A propos des carnets : 

Supports et couleurs : 

 

Werner Cuvelier, Zaffelare – project 1971, documents

Zaffelare – project 1971
Acrylique sur panneau, 50 x 50 cm

Exposition One day Show, Zaffelare, org. galerie Plus Kern,
Sjoerd Buisman, Gianfranco Camesi, Leo Copers, Raoul De Keyser, Yves De Smet, Paul de Vree, Roland Jooris, Bernd Lohaus, Sarenco, Guy Mees, Rudi Rommens, Werner Cuvelier

Werner Cuvelier, Statistic Project VII, 1973, Boehm – Cuvelier, documents

Statistic Project VII est une oeuvre mise en chantier en juin 1973 lors d’un vernissage de la galerie Plus Kern à Gent.
Werner Cuvelier travaille ici en collaboration avec Rudolph Boehm.
Rudolf Boehm, né à Berlin le 24 décembre 1927, est un philosophe allemand. Son œuvre s’inscrit dans le sillage de la phénoménologie, même si elle rompt avec celle-ci sur plusieurs points essentiels. Rudolf Boehm a entrepris des études de mathématiques, de physique et de philosophie à Leipzig et à Rostock, où il eut Hans-Georg Gadamer et Karl-Heinz Volkmann-Schluck pour maîtres. Il fut assistant de philosophie à Rostock (1948-1949) et à Cologne (1949-1952). De 1952 à 1967 Rudolf Boehm collabora à l’édition des inédits de Edmund Husserl aux Archives-Husserl à Louvain sous la direction de Herman Leo Van Breda. En 1967, Rudolf Boehm est nommé professeur de philosophie moderne à l’Université de Gand. Rudolf Boehm fut un des premiers lecteurs du manuscrit de « Totalité et Infini » d’Emmanuel Lévinas. Ainsi, il contribua à sa publication dans la collection Phaenomenologica (Editions Martinus Nijhoff), dirigée par son vieil ami et complice, Jacques Taminiaux, professeur de philosophie à Louvain-la-Neuve. En 1992, Rudolf Boehm accède à l’éméritat. Il est décédé tout récemment, ce 29 août 2019.

 

Agenda Septembre 2019

Jacques Charlier
– Charleroi (B), Roman Photo, Musée de la photographie, du 25 mai au 22 septembre 2019

Maen Florin
– La Louvière (B), Parcours dans les collections, Musée Boch Keramis, jusqu’au 29 septembre 2019
– Antwerpen (B), On my Way, galerie Plus-One, du 7 septembre au 13 octobre 2019
– Bruxelles (B), ho are you (curator : Myriam Louyest), Maison des Arts de Schaerbeek, 14 septembre – 1 décembre 2019

Charlotte Lagro
– Maastricht (Nl), Beating Time, collectiepresentatie hedendaagse kunst, Bonnefantenmuseum, jusqu’au 12 janvier 2020

Jacqueline Mesmaker
– Wien (Ost), Viennacontemporary, galerie Nadja Vilenne, curated section by Harald Krejci, 26 – 29 septembre 2019

Benjamin Monti
– Liège (B), Restructuration du travail (solo), Space Collection, du 6 au 20 septembre 2019

John Murphy
– Metz (F), Opéra Monde. La quête d’un art total, Centre Pompidou Metz, du 22 juin au 27 janvier 2020

Werner Cuvelier @ Nadja Vilenne, finissage ce dimanche 1er septembre

La galerie Nadja Vilenne a le plaisir de vous convier
au finissage de l’exposition de

Werner Cuvelier
ce dimanche 1er septembre de 15 à 19h

L’exposition reste accessible jusqu’au samedi 6 septembre 2019

En présence de l’artiste et du commissaire de l’exposition, Dirk d’Herde
Dirk d’Herde est ingénieur civil architecte, managing partner chez Archipelago architects, collectionneur et co-fondateur de la Fondation Werner et Magda Cuvelier.

A 16 heures : performance de Daniel Dariel
« Mono Sphinx » par Daniel Dariel et Mathieu Lilin

Werner Cuvelier, les images (6)

Werner Cuvelier
Pachthof Melkerij Asse, 2005
Huile sue carton sur panneau, 37 x 220 cm

Werner Cuvelier
Cirkel / vierkant / ruit, 2006
Reeks 1/3 2/3 3/3

Werner Cuvelier
Balk, 1990-2013
Huile sur panneaux, (91) x 12 x 8 cm

Werner Cuvelier
Cirkel / vierkant / ruit, 2006
Reeks 1/8 t.e.m 8/8

TB.87.01 Espèces d’Espaces,1987, 21,3 x 15 cm, gemarbr
TB.94.06 Otterlo, 1994 20 x 14,7 cm, gemarbr.

Constructie, 1997-2001
Technique mixte, 13,5 x 33 x 10,5 cm

Werner Cuvelier
Sluishuisjes van Canal de Marne à La Saone 2000
Photomontage 151 x 72 cm

Werner Cuvelier, les images (5)

TB.00.01 Flagey, 2000, 13,3 x 9,1 cm, gemarbr.
TB.86.01 symmetrie,,1986, 18,1 x 13,2 cm, bruine band
TB.06.06 France/Espana, 2006, 12,8 x 8,9 cm, gemarbr.
TB.12.06 Cirkels & co., 2012, 26,2 x 17,3 cm, beige band
TB.92.05 Vaison-la-Romaine, e.a, 1992, 14,6 x 10,1 cm, gemarbr.
TB.94.02 Gulden Snede & co.,1994, 18,7 x 14,2 cm, gemarbr.
TB.94.07 Fibonacci & co., 1994, 18,5 x 13,5 cm, bruine band
TB.03.03 France/Espana/Chauny, 2003, 17,1 x 13,8 cm, grijze band
TB.97.02 Donau,1997, 17,4 x 11,3 cm, grijze band
TB.93.08 Drau,1993, 15,8 x 11,3 cm, gemarbr
TB.90.01 Perec & co., 1990, 15 x 10,4 cm blauwe band
TB.93.03 boek I , 1993, 147 x 11 cm, gemarbr
TB.92.03 Wien/Wenen, 1992, 11 x 14, 6 cm, beige band
TB.90.07 Georges Perec & co., 1990, 13,2 x 10 cm, bruine band
TB.13.05 Connelles, 2013, 20,5 x 14,2 cm, zwarte band
TB.99.02 Landschappen, Soria,1999, 18 x 13,6 cm, grijze band

Werner Cuvelier
Zonder titel, 1997
Technique mixte, 115 x 16,5 x 12,5 cm

Werner Cuvelier, les images (4)

Werner Cuvelier
Chromatische Fantasie II, alle olieverven van Rowney/Artists, 2009-2011

Werner Cuvelier
Tekening
aquarelle et tempera, 200 x 125 cm

Werner Cuvelier
Europa, 2010-2013

Werner Cuvelier, les images (3)

The Statistic Proiects is a series of conceptual works and visual representations which Werner Cuvelier began as early as 1970 and kept on developing until the 1990’s. In the series, Cuvelier uses different tools from the social and sociological sciences to collect and systematize data from specific cultural contexts, especially from the art world. For example, Statistic Project V (1973) is based on data that Cuvelier gathered directly from artists participating in well-known art exhibitions and collections: Documenta 4 and 5 (Kassel, 1968 and 1972); When Attitude Becomes Form (Bern, 1969); Sonsbeek beyond the limits (Arnhem, 1971}; and the collections of Karl Stroher and Peter Ludwig. In the final work each exhibition and collection was represented in three different media: as a standard text table printed on a white sheet of paper; as on abstract color code, painted on a square, gray cloth; and as and sequence of electronic tones to be played out in the exhibition space. This work had been preceded by the Statistic project I ( 1970) in which Cuvelier employed the traditional medium of oil on canvass to map the statistical presence of artists in the catalogues of major international group exhibitions. Statistic project I has echoes of the modernist, abstract paintings of Neoplasticism while it is in fact scoffing at the systematizing thinking that underlies both modern art and late twentieth century science.

Statistic project VII. Five philosophical questions (Statistic project VII. Vijf filosofische vragen) 1973.

Statistic Project VII is a work that Cuvelier made in 1973 in collaboration with the German philosopher Rudolf Boehm (then at the University of Ghent). It is a geometrically constructed sculpture which, like other works of Cuvelier, seems to evolve from Neoplasticist aesthetics while actually being a three-dimensional representation of statistical data. The sculpture represents in diagrammatic form the results of a survey taken in Flanders and in the United States. The survey, developed by the artist and Rudolf Boehm, posed five existential questions to all kind of people. There were, for example, affective, personal questions such as « Do you feel guilty or innocent? » or « Do you think it’s better to live as if one will never die or that it’s better to live with an eye to the fact that one has to die? ». From the many layers- both literal and symbolic-of this work it is clear that Cuvelier wants to deal with statistics not only as a method for gathering and interpreting knowledge but also as a content in itself. As he wrote in a 1973 note, his work is a « pseudo-statistics » that « scoffs at science, and especially at statistical science by comparing results … with colors and sounds. »­­

Werner Cuvelier
cirkels
gips + eigen preparaat / technique mixte sur plâtre

Werner Cuvelier, les images (2)

Werner Cuvelier
Sous-préfecturen France 1975-2012
SC.75.01
Huile sur bois, (84) x 18 x 12 cm et (9) x 18 x 24 cm

Werner Cuvelier
Het Binnen
donker grijs (vloer), licht blauw (plafond), rood, donker blauw, groen & geel
olieverf op Unalit-paneel / huile sur panneaux unalit
différentes formes et dimensions

Werner Cuvelier
Zaffelare – project 1971
Acrylique sur panneau, 50 x 50 cm