Archives quotidiennes :

Jacques Lizène, ARTE vidéo night, ce 21 octobre

Pour la quatrième année, ARTE consacre une nuit à l’art vidéo. Avec pour guide Rebecca Manzoni, pas moins de 70 oeuvres s’enchaîneront, tantôt engagées, tantôt légères. Diffusée durant la FIAC, ARTE Video Night 2012 contribue à donner ses lettres de noblesse à un art jeune, reflet de notre époque, en révélant au grand public sa créativité et sa diversité. Dominique Goutard et Jean-Luc Monterosso en sont les commissaires artistiques.

Soixante-dix oeuvres ont ainsi été sélectionnées, organisées autour de sept thèmes : Dancefloor, passages, chaos, drôle… pas drôle, d’Allemagne, enfermement et douceurs.
Trois « cartes blanches » ont  été offertes à des personnalités de la scène artistique : A Jean De Loisy, qui trace la nouvelle histoire du Palais de Tokyo à Paris, à Alain Fleischer, artiste et fondateur de l’École du Fresnoy à Tourcoing, à Doris Krystof enfin, qui nous plonge dans le foisonnement culturel de Düsseldorf (le K21, le KIT et la Collection Julia Stoschek)

Jean de Loisy a, entre autres œuvres, sélectionné une œuvre de Jacques Lizène, « Dressage d’une caméra et Tentative d’échapper à la surveillance d’une caméra (1971) ».  « Jacques Lizène, déclare Jean de Loisy,  marque les débuts de l’art vidéo, simultanément avec Dan Graham et Nam June Paik, avec une conscience immédiate du pouvoir subversif de l’image. Cet artiste autoproclamé médiocre brise l’autorité du dispositif vidéo et s’adresse à la caméra pour la dresser ! La simplicité du geste renverse les rôles avant même que l’art vidéo ne soit identifié comme tel. Depuis, les vidéastes exercent deux attitudes contradictoires : ils utilisent le pouvoir de l’image pour nous captiver et le dénoncent pour nous libérer.

ARTE VIDEO NIGHT 2012 sera à découvrir en avant-première samedi 20 octobre au Palais de Tokyo. Diffusion sur ARTE le dimanche 21 octobre de 23h55 à 2h55.

Tentative de dressage d’une caméra suivi d’une tentative d’échapper à la surveillance d’une caméra. 1971.
1971, NB, sonore, 2’00, portapack Sony transféré sur DVD. Ed Yellow. Les deux séquences peuvent être autonomes.