Archives mensuelles : novembre 2012

Emilio Lopez Menchero, Claquettes, Acción!MAD12, Madrid

Ce samedi 24 novembre, Emilio Lopez Menchero était l’invité du festival de performances “Acción!MAD12”  au Mataderos,  salle de spectacle installée dans les anciens abattoirs de Madrid.

“Claquettes”, titre de sa  performance, est régie par une protocole précis :  “je m’installe sur un tabouret, explique Emilio Lopez Menchero, torse nu avec des bottes de flamenco au pieds et sur mes oreilles des « Headphones » relié à un Ipod. Je lance la lecture d’une chanson de Camaron de la Isla. Le public n’entend rien. Je réagi à la musique, avec mes doigts , mes pieds, mon torse , tout mon corps. Moi j’entend à peine ce que je fais et je n’entend rien du public. Cette « distance » est la base du protocole que je me suis obligé à suivre. Chaque interprétation de cette performance est totalement unique”.

Suchan Kinoshita, People can only deal with the fantasy when they are ready for it. De Paviljoens 2001 – 2012. Almere

Suite à son exposition « The right moment at the right place »,  le musée De Paviljoens à Almere a acquis tout récemment une œuvre sonore de Suchan Kinoshita. « Passant » diffuse dans l’espace où l’oeuvre est installée, le bruit assourdissant du passage d’une rame de métro à New York. Toutes les 17 minutes, le son sature littéralement l’espace, même et surtout dans le silence qui suit le passage de la rame, moment d’un surcroît de présence. Les visiteurs de l’exposition « Yukkurikosso Yoi » (2006) se souviennent peut-être de résonnances de l’œuvre dans l’espace de la galerie. On l’entendra désormais dans les pavillons de Robbrecht en Daem, conçus pour la Documenta de 1992, aujourd’hui reconditionnés à Almere.  « Passant » est, en effet, à entendre au musée d’Almere dans le cadre de l’exposition « People can only deal with the fantasy when they are ready for it ».  On y verra également des œuvres de Yael Davids, Job Koelewijn, Barbara Visser, Meschac Gaba, Germaine Kruip, Bik Van der Pol et d’autres.

 

Walter Swennen, sans titre, les images (4)

Chiffres
Huile sur papier, marouflée sur panneau, 30 x 40 cm 2010

Gris sur vert
Huile sur papier marouflée sur panneau, 32 x 24 cm
2005

 

Marsmannekke
Huile sur papier marouflée sur panneau, 24 x 30 cm
2007

Grand bleu & orange
Huile sur papier marouflée sur panneau, 48 x 36 cm
2007

Bleu & jaune
Huile sur papier marouflée sur panneau, 30 x 40 cm
2011

Cercles & point rouge
Huile sur papier marouflée sur panneau, 36 x 48 cm
2003

Kooi
Huile sur papier, marouflé sur panneau, 45 x 38 cm
2006

Vleermuis
Huile sur papier marouflée sur panneau, 30 x 20 cm
2004

Capitaine Lonchamps, Comptoir du Livre, Liège

Au Comptoir du Livre, en Neuvice, à Liège, ces deux Neiges du Capitaine Lonchamps, dans le cadre de l’exposition « Addinités éditrices, carte blanche à l’Usine à Stars / galerie Nadja Vilenne »

CAPITAINE LONCHAMPS
Neige (un looping)
[2012]
Technique mixte sur imprimé, 30 x 20 cm.

CAPITAINE LONCHAMPS
Neige
[2012]
Technique mixte sur imprimé, 30 x 20 cm.

Ces deux « Neiges » du Capitaine Lonchamps illustrent le livre d’André Stas, Les Nègres du Kilimandjaro, journal de voyage, publié au Crayon qui tue, en 2012.
Les errances et les intimités d’un personnage multiface : exactement 585 faces dont les noms sont révélés, avec 749 références, en fin d’ouvrage, dans la liste des « nègres ». Digne de l’Oulipo.

Un volume de 144 pages, sous couverture à rabats, avec gaufrage. Neuf planches en pleine page.
— 33 exemplaires de tête non rognés, au format 16 x 22 cm, dont 3 sur japon retrouvé et 30 sur hollande Van Gelder, couverture Arches ivoire.
— 179 exemplaires sur vergé gris, au format 15,5 x 21,5 cm, couverture noire.

Raphaël Van Lerberghe, l’idiotie des palmiers, les images (2)

La vitrine :

Fréjus
2011, carte postale et graphite sur papier découpé, 21 x 29,7 cm

Pas toujours là
2012, crayon, impression jet dʼencre, papier collant et papier, 21 x 29,7 cm

La chambre
2012, carte postale et graphite sur papier découpé, 21 x 29,7 cm

Période latino byzantine
2012, carte postale et graphite sur papier découpé, 21 x 29,7 cm

Cuevas
2012, carte postale et graphite sur papier découpé, 21 x 29,7 cm

 

Walter Swennen, sans titre, les images (3)

Walter Swennen, sans titre

Bleu & rouge sur jaune
Huile sur toile, 100 x 120 cm
2012

Gris
Huile sur papier, marouflé sur panneau, 45 x 38 cm
2009

Chute
Huile sur toile, 60 x 80 cm
2012

Raphaël Van Lerberghe, l’idiotie des palmiers, les images (1)

Au Bureau

A gauche :
Sans titre (en quinconce)
2012, crayon sur papier, 73 x 89 cm

Objet mystérieux
2011, crayon sur papier, 21 x 29,7 cm

Coin à fendre
2012, acier, peinture et graphite, 21,5 x 5 x 7 cm

Diagonale
2012, bois, clous et velcro, dimensions variables

 

Walter Swennen, sans titre, les images (2)

Homonyme chinois
Huile sur toile, 100 x 120 cm
2012

Room
Huile sur toile, 100 x 80 cm
2012

ZT chinois
Huile su toile, 60 x 50 cm
2012

Jacques Charlier, Zone Absolue, Cross-examination 3, Extra City Antwerpen

Drapeau transparent, tableaux béton, groupe Total”s, Canalisations souterraines, performance du Jazz Crapuleux, autant de travaux autour de la Zone Absolue de Jacques Charlier. Ces oeuvres sont rassemblées à Extra City à Anvers pour une exposition intitulée “These and Other Works. Explaining Belgian Art to a Foreigner”, troisième volet du cycle Cross Examinations.  Commissaire : Mihnea Mircan.

Canalisations souterraines
1. « Canalisations souterraines » film super 8 conservé dans son boîtier d’origine. Film performance de Jacques Charlier  filmé en septembre 1969 sur le terril de Saint-Gilles à Liège. Caméra : Nicole Forsbach. Sonorisation : Jacques Charlier. Couleurs. 13.20 min. Le film est numérisé et conservé sur DVD. 2. Suite de 67 diapositives « canalisations souterraines, photographies professionnelles publicitaires », sous cache et en carrousel. A projeter sur le film.

23 November – 30 December 2012

Opening: 23 November 2012 | 7pm

With contributions by: Roland Van den Berghe, Liudvikas Buklys, Jacques Charlier, Jef Cornelis, Thomas Crombez, Wim Cuyvers, Daniel Dewaele, Liesbeth Doms & Sarah Hendrickx & Chloé Dierckx, Filip Francis, Lara Mennes, Willem Oorebeek, Karl Philips, Marc Schepers, Henri Storck, Sarah Vanagt, Wilfried Vandenhove, Stefan Wouters and others

Chronologically, the exhibition begins with the death of a monarch – a drawing by Leon Spilliaert (1910), perfectly poised between cosmic irony and mystical abandon, validating neither interpretive option and frustrating any attempt to write art-historical continuity between this image and the rest of the painter’s oeuvre. Symbolism deflates into deadpan practicality, as the scenography intersects the Belgian tricolour as blanket and the Congolese flag as backdrop, and geometrically separates dead king and faceless subject. At the other end of the timeline, three young artists – Liesbeth Doms, Sarah Hendrickx and Chloé Dierckx – present an ongoing investigation of highly ambiguous paragraphs in the Codex of the Antwerp Police Department. Insufficiently defined notions such as “social pressure” allow for an insufficiently regulated use of force, but they also allow the artists to use the force of inadequate translation: measuring “pressure” in other systems and with other instruments than those of fraught social interaction, filling the strategic gaps in the document with illustrations or diagrams.

Between these two chronological coordinates, These and Other Works is concerned with social and political engagement in Belgian art, and aware that the definition prefaced by its title can only be incomplete, or partial. An interest in works that re-negotiate the conditions for their social impact, that set the stage for symbolic intervention in the political sphere, can be understood as an eccentric concern – foreign to notions such as visual immersion or subversion, the question of a national identity composed of mismatched halves, the convulsions of history or any of the tropes, self-deprecating or self-aggrandizing, that drive the master narrative of Belgian art. Alien-ness and unfinished elucidation are thematized here via the figure – both real and allegorical – of the foreigner, whose effort to make sense of a cultural and affective landscape is marked by the foreigner’s own preconceptions, fixations and anxieties. This project endeavours to weave a dialogue between internal outsiders and external insiders, exemplary artistic positions and interrupted storylines, between the ins and outs of arts and lives.

The exhibition brings together the results of conversations had at Extra City over the last months with remarkable – and remarkably generous – artists and art historians. Each of the dialogues forming the live, contentious bibliography of the project focused on a different point of entry into the subject matter, on other ways in which images and the cultural and ideological conditions of their making contaminate each other. This ‘impurity’ situates most of the practices presented at Extra City in a territory between militant rhetoric and a melancholic poetics of activism, in a continuous exercise of productive cacophony, enlightening confusion and implosive utopias.

With gratitude to the participating artists and art historians, to Jesse van Winden (for invaluable research assistance) and, for their precious guidance, to Win Van den Abbeele, Martine d’Argembeau, Flor Bex & Lieve Dedeyne, Bernard Blondeel, Steve Van den Bosch, Jean-Michel Botquin, Koen Brams & Dirk Pültau, Frank Castelyns, Cel Crabeels, Anny de Decker, Koenraad Dedobbeleer, Wouter Davidts, Lili Dujourie, Annie Gentils, Roland d’Hondt, Anders Kreuger, Betty Lechien-Cremer, Françoise Levie, Gaston Meskens, Johan Pas, Stephan Peleman, Rolf Quaghebeur, Jean Van der Sanden, Ronny Van de Velde, Nadja Vilenne, Etienne Wynants.

Thomas Crombez’s project is a selection of works by Guy Bleus, Hugo Roelandt, Ria Pacquée, Danny Devos, Jan Fabre, Koen Theys and Dirk Paesmans. Stefan Wouters researches a performance carried out by Hugo Heyrman, Wout Vercammen and Yoshio Nakajima.

Ici bientôt Zone Absolue, patchwork de photographies NB  (Nicole Forsbach et STP), dessin d’une Zone Absolue réduite 1/10, mine de plomb sur papier, 1969. 70 x 60 cm

Zone Absolue, APIAW 1970, patchwork de photographies NB, vernissage, introduction par Marcel Broodthaers, 51 x 61 cm.  Photos Nicole Forsbach et Jacques Piraprez.

 

 

Walter Swennen, sans titre, les images (1)

Rouge
Huile sur papier marouflé sur panneau,  30 x 40 cm
2003

Garder la chambre
Huile sur toile, 100 x 120 cm
2012

Toeter
Huile sur toile, 100 x 80 cm
2012

Sans titre
Huile sur toile, 50 x 60 cm
2012