Archives mensuelles : août 2018

Antoine Nessi et Agence ED, société offshore Chiffonnier sont en Piste !

La galerie Nadja Vilenne participe au désormais traditionnel En Piste, organisé par la Ville de Liège, rencontre et exposition commune de l’ensemble des acteurs liégeois actifs dans le domaine des arts plastiques. Elle y expose des œuvres d’Antoine Nessi et du collectif – à géométrie variable – Agence ED, société offshore Chiffonnier, en ce cas composé de Wolf Cuyvers, Victor Daamouche et Jean-Baptiste Janisset. Les oeuvres exposées ont été produites à Liège, à l’occasion d’une résidence de ces artistes au RAVI, Résidence Art Vivegnis International, en 2017. 

Musée de la Boverie
Du 7 au 9 septembre, de 9 à 18h
Vernissage le jeudi 6 septembre à 18h.

Samedi 8.09 à 18h, en lien avec cette exposition, a lieu une performance musicale du Collectif du Lion, dans l’auditorium du musée. Intitulée Est-ce un oiseau ? , cette performance fait référence au procès de Brancusi contre les Etats-Unis. En 1927 s’ouvrait à New York un retentissant procès. L’objet du litige était une sculpture de Constantin Brancusi (1876-1957), Oiseau dans l’espace : les douanes américaines lui avaient refusé l’exonération de taxe, dont bénéficiaient légalement les œuvres d’art. Le Collectif du Lion propose une performance revenant sur cette affaire et les interrogations qu’elle emporte sur le statut de l’œuvre d’art et de l’artiste. Avec : Saskia Brichart comédienne, Michel Debrulle musicien (batterie, percussions), Nicolas Dechêne musicien (guitares), Thierry Devillers comédien, chanteur, Adrien Lambinet musicien (trombone-tuba-électronique), Francois Laurent poète urbain.

Jacques Halbert, HTFAM, revue de presse

Lu dans le supplément Arts de La Libre

Emilio Lopez Menchero, Van Mol tot Molenbeek, De Garage, Mechelen, les images (5)

Emilio Lopez Menchero
Mateo con ojos cerrados (2015), 
oil on canvas, 65 x 52 cm

Emilio Lopez Menchero
Cabezudo « Mona lisa », 2015
oil on canvas, 130 x 115 cm

Emilio Lopez Menchero
Zanahoria, 2013
oil on canvas, 73 x 63 cm

Emilio Lopez Menchero
Billboard “…TO…ION” (2017),
oil on canvas, 60 x 45 cm

Emilio Lopez Menchero
Construction libre, 2017
Oil on canvas, 100 x 180 cm

Emilio Lopez Menchero
Barbican Cactus N°1 (2016),
oil on canvas, 170 x 150 cm

Emilio Lopez Menchero
Chumbera, 2011
Oil on canvas, 60 x 54 cm

Emilio Lopez Menchero
Lederhose (2017),
oil on canvas, 100 x 80 cm

Suchan Kinoshita, Snellopende, laatbloeier, oder das A und O vorm, LLS Paleis, Antwerpen, vernissage ce 2 septembre

Suchan Kinoshita est l’invitée de LLS Paleis à Antwerpen / Anvers. Exposition monographique, sous le commissariat de Stella Lohaus.
Vernissage ce dimanche 2 septembre de 15 à 18h

Maen Florin, Illusion, Parc Ter Beuken, Lokeren, les images (1)

Maen Florin, Red Hair, 2018
Céramique sur plateau en béton

Maen Florin, In the tree, 2016-2018
céramique, polyester, dans un marronnier blanc.

Maen Florin, Big Head (Soutine), 2018
céramique sur plateau en béton

Maen Florin, Whitewashed, 2018
céramique sur plateau en béton

Maen Florin, In the tree, 2016-2018
céramique, polyester, dans un hêtre rouge

Exposition jusqu’au 27 octobre
Centrum voor ruimtelijke kunst
Park ter Beuken, Groendreef 8, Lokeren

Emilio Lopez Menchero, van Mol Tot Molenbeek, Le Garage, Mechelen, revue de presse (2)

Lu dans le supplément Arts de La Libre

Maen Florin, Illusion, Parc Ter Beuken, Lokeren

Maen Florin
Illusion

Centrum voor ruimtelijke kunst
Park ter Beuken, Groendreef 8, Lokeren

Vernissage samedi 25 août, 17 heures
Exposition jusqu’au 27 octobre

Opening: zaterdag 25 augustus, 17 u.
Tentoonstelling dagelijks vrij toegankelijk tot en met 27 oktober 2018

 

Jacques Halbert, Le Pâtissier Pâtissé, Banquet cerisiste, les images (2)

Jacques Halbert participe en 1980 à l’exposition new yorkaise Une idée en l’air ainsi qu’au Festival Eat-Art organisé par Daniel Spoerri à Chalon-sur-Saône.
A cette occasion, rappelle Cindy Daguenet dans la publication qu’elle a récemment consacrée à  l’œuvre de Daniel Spoerri,  Jacques Halbert réalise plusieurs performances devant une tablée de cent convives et en garde encore aujourd’hui un souvenir partagé. Et l’auteure de citer un fragment d’un entretien entre Jacques Halbert et Ben Vautier, entretien daté de cette même année 1980. « Le public attendait de moi un Jacques Halbert jovial qui offrait des tartelettes. Et là, je suis arrivé avec des musiciens qui jouaient du rock. Je chantais des recettes en les exécutants. J’étripais un canard, pendant que les gens mangeaient du canard aux griottes, et j’exécutais la recette du canard aux griottes en la chantant sur du mauvais rock. Ainsi, j’étripais le canard, je le préparais et le mettait au four, c’était une folie car je me suis rendu compte que c’était le troisième âge qui était là. On m’a jeté des croutons de pain et des os de canard à la figure. En fin de prestation,  j’ai fait une performance que j’ai nommée Le Pâtissier Pâtissé où je me faisais recouvrir de vingt cinq litres de crème chantilly, de crème chocolat. J’avais réalisé cette performance à New York quelques mois auparavant pour Une idée en l’air. Les gens venaient me manger à l’aide de boudoirs. Et là à Chalon sur Saône, un type s’est levé et ma renversé la gamelle sur la tête. ». Depuis, Jacques Halbert a décliné Le Pâtissier Pâtissé à diverses reprises, y compris en guise de dessert au Banquet de la Fête Permanente au musée de la Vie wallonne, avec l’artiste liégeois Benjamin Monti comme partenaire pâtissier.

 

Emilio Lopez Menchero, Van Mol tot Molenbeek, De Garage, Mechelen, les images (4)

Emilio Lopez Menchero
The Cloud (2016),
acrylic paint on canvas, 162 x 228 cm

Emilio Lopez Menchero
Movement, Central Park (2016),
acrylic paint on canvas, 162 x 228 cm

Emilio Lopez Menchero
Architekturfragment und Baum Nr. 2 (2016),
oil on canvas, 90 x 60 cm

Emilio Lopez Menchero
Architekturfragment und Baum Nr. 1 (2016),
oil on canvas, 90 x 60 cm

Emilio Lopez Menchero
Trump (2018),
oil on canvas, 55 x 40 cm

Emilio Lopez Menchero
Alep (2017),
oil on canvas, 60 x 45 cm

Emilio Lopez Menchero
Casa de Mol (2015)
oil on canvas, 221 x 186 cm

Emilio Lopez Menchero
Het Kasteeltje (2018),
oil on canvas, 156 x 234 cm

Emilio Lopez Menchero
Electric Light (2018),
oil on canvas, 85 x 75 cm

Jacques Halbert, le banquet cerisiste, les images (1)

Fête et rituel, art qui devient comestible et qui se partage lors d’une cérémonie collective, processus ludique d’une activité quotidienne réinventée, banquet participatif célébrant les goûts et les couleur, voici le banquet cerisiste de Jacques Halbert, conçu avec l’équipe du restaurant Le Cloître, au musée de la Vie wallonne à Liège, à l’occasion de la « Fête Permanente », festival de clôture de l’exposition « Le Jardin du Paradoxe, Regards sur le Cirque Divers ». L’artiste passe du tableau à la table, les plats servis sont aux couleurs de sa peinture, le bleu et le rouge en particulier, qu’il utilise inlassablement pour peindre ses cerises sur fond bleu. Voilà donc un repas coloré, au goût cerisé que partagèrent plus de quatre-vingt convives, installés sous une forêt de chapeaux de paille.  Il s’inscrit dans la lignée des banquets conçus par Jacques Halbert à Saumur, Chinon ou à  l’abbaye de Fontevraud, sa région d’origine, région ô combien rabelaisienne.  
Les banquets et performances de Jacques Halbert s’inscrivent dans ce mouvement du « Eat Art », né dans les années 60 sous l’impulsion de Daniel Spoerri, mouvement qui met à l’honneur le repas, la nourriture, l’aliment au cœur de la création artistique. Jacques Halbert a reçu Daniel Spoerri au Art Café qu’il a créé au début des années 80 à New York, tout comme Dorothea Selz, cette autre traiteur coloriste de talent.