Archives quotidiennes :

Jacques Halbert, Le Pâtissier Pâtissé, Banquet cerisiste, les images (2)

Jacques Halbert participe en 1980 à l’exposition new yorkaise Une idée en l’air ainsi qu’au Festival Eat-Art organisé par Daniel Spoerri à Chalon-sur-Saône.
A cette occasion, rappelle Cindy Daguenet dans la publication qu’elle a récemment consacrée à  l’œuvre de Daniel Spoerri,  Jacques Halbert réalise plusieurs performances devant une tablée de cent convives et en garde encore aujourd’hui un souvenir partagé. Et l’auteure de citer un fragment d’un entretien entre Jacques Halbert et Ben Vautier, entretien daté de cette même année 1980. « Le public attendait de moi un Jacques Halbert jovial qui offrait des tartelettes. Et là, je suis arrivé avec des musiciens qui jouaient du rock. Je chantais des recettes en les exécutants. J’étripais un canard, pendant que les gens mangeaient du canard aux griottes, et j’exécutais la recette du canard aux griottes en la chantant sur du mauvais rock. Ainsi, j’étripais le canard, je le préparais et le mettait au four, c’était une folie car je me suis rendu compte que c’était le troisième âge qui était là. On m’a jeté des croutons de pain et des os de canard à la figure. En fin de prestation,  j’ai fait une performance que j’ai nommée Le Pâtissier Pâtissé où je me faisais recouvrir de vingt cinq litres de crème chantilly, de crème chocolat. J’avais réalisé cette performance à New York quelques mois auparavant pour Une idée en l’air. Les gens venaient me manger à l’aide de boudoirs. Et là à Chalon sur Saône, un type s’est levé et ma renversé la gamelle sur la tête. ». Depuis, Jacques Halbert a décliné Le Pâtissier Pâtissé à diverses reprises, y compris en guise de dessert au Banquet de la Fête Permanente au musée de la Vie wallonne, avec l’artiste liégeois Benjamin Monti comme partenaire pâtissier.