Archives quotidiennes :

Jacqueline Mesmaeker, Ah Quelle Aventure!, BOZAR (6), Les Péripéties, Lewis Caroll en cascade

photo Caroline Lessire

Les Péripéties

Les Péripéties est une série (ouverte) de paires de cartes postales sous cadre. sous chaque couple d’image, un cartel : Les péripéties. Ces paires sont délibérément regroupées sans explication, histoire de laisser libre cours à l’interprétation. Comme un choix de couleur sur une palette, chaque couleur, chaque image révélant l’autre. Au fil des années Mesmaeker a construit sa collection de cartes postales grâce aux envois familiaux et amicaux.

Jacqueline Mesmaeker
Les péripéties, 2014-2017, Cartes postales, cartel, 43 x 61 cm
René Magritte, L’exception, 1963
Chamonix – Mont Blanc, Tunnel du Mont Blanc
Collection privée
Jacqueline Mesmaeker
Les péripéties, 2014-2017, Cartes postales, cartel, 43 x 61 cm
Pablo Picasso, La Baignade, 1937
Orchestra concert pres. in The Hague, c. 1820
Courtesy galerie Nadja Vilenne
Jacqueline Mesmaeker
Les péripéties, 2014-2017, Cartes postales, cartel, 43 x 61 cm
Edgard Tytgat (1979-1957), 1955, Promenade forestière des quatre martyres, aquarelle sur papier Château de Versailles, galerie des Glaces
Collection privée
Jacqueline Mesmaeker
Les péripéties, 2014-2017, Cartes postales, cartel, 43 x 61 cm
Ferdinand Hodler (1853-1918), Neujahrsgruss, 1905
Frontal dedicado al Arcangel San Miguel, detalle de la santa cena. Siglos XIII – XIV (Urtx, Gerona)
Courtesy galerie Nadja Vilenne
Jacqueline Mesmaeker
Les péripéties, 2014-2017, Cartes postales, cartel, 43 x 61 cm
Trafalgar Square, London
Gand, La scène, La Byloke, réfectoire
Collection privée
Jacqueline Mesmaeker
Les péripéties, 2014 – 2017, Cartes postales, cartel, 43 x 61 cm
Olympie. La flamme olympique, l’apothéose
Edvard Munch, Aasgaardstrand. Aus dem Lebensdries für das Max Reinhardt Theater in Berlin
Courtesy galerie Nadja Vilenne
Jacqueline Mesmaeker
Les péripéties, 2014-2017, Cartes postales, cartel, 43 x 61 cm
El Greco, Fabula, h. 1600
Jan Gossaert (also now as Mabuse, fl. 1503- c 1533),
The three Children of Christian II of Denmark, oil on panel
Collection privée
Jacqueline Mesmaeker
Les péripéties, 2014-2017, Cartes postales, cartel, 43 x 61 cm
Stonehaven, Dunnottar Castle
Bruxelles, Mont des Arts
Courtesy galerie Nadja Vilenne
Jacqueline Mesmaeker
La plume et l’Ange, 2013
2 cartes postales, cartel. Raffaelo Santi dit Raphaël (1483-1520). Un putto ailé, 1510. Pierre noire, rehauts de blanc, 22,5 cm x 15,4 cm. Fragonard, L’Inspiration, 1769, Louvre Paris, 63 x 49 cm
Collection privée
Jacqueline Mesmaeker
Les péripéties, 2 cartes postales (J. A. Ingres, La Baigneuse. Kalabaka, Météores, le couvent Roussano, 2010 2 cartes postales / texte imprimé, 60 x 43 cm encadré
Collection privée
Jacqueline Mesmaeker
Les péripéties
Gerrit Rietveld (1888 – 1964), Fauteuil marron et bleu, 1919
Henri Matisse (1869-1954), Portrait de Greta Prozor, 1916, huile sur toile.
courtesy galerie Nadja Vilenne
Jacqueline Mesmaeker
Lewis Carroll en cascades
Lettrage adhésif, 2020. Courtesy galerie Nadja Vilenne.
Photo Philippe De Gobert

Lewis Carroll en cascades

Lewis Carroll en cascades est un jeu formel utilisant des mots tirés au hasard dans le prolongement littéraire de Lewis Carroll. L’œuvre libère le langage de sa fonction habituelle en prenant la forme d’une colonne de mots dont l’interprétation est laissée au pouvoir associatif de chaque lecteur. Valery Larbaud en cascades est présentée plus loin dans l’exposition.

« Au cœur de sa pratique, il faut également pointer l’humour, écrit Michel Verlinden dans Bruzz. Quand on le lui rappelle, l’artiste convoque ses jouissives Cascades, des sortes de poèmes verticaux composés de vocables apposés au mur sous forme de colonnes lexicales. « Je les ponctue de mots que j’ai plaisir à dire, des termes que je peux savourer en bouche. Je pense à ‘bigoudis’ et puis ‘ronfler’, ‘patatras’ aussi… », lance-t-elle avec l’œil malicieux d’une adolescente. »