Archives mensuelles : août 2020

Agenda Septembre 2020

Michael Dans

– Liège (B),  Art Public, divers lieux, 1 août – 31 octobre 2020

Maen Florin

– Mechelen (B), Maen Florin, Playing at being Human, De Garage, Museum Hof van Busleyden en Sint-Janskerk, 19 septembre – 22 novembre 2020.

Olivier Foulon & Suchan Kinoshita

– Martens-Latem (B), Inner Space, Biennale van de Schilderkunst, Musée Dhont-Dhaenens, du 26 juillet au 18 octobre 2020 (réservations)

Olivier Foulon

– Bielefeld (D), The immanent Horizon, Kunstverein Bielefeld, 5 septembre – 1 novembre 2020

Suchan Kinoshita 

-Bruxelles (B) , Risquons-Tout, Wiels , 12 septembre 2020 – 10 janvier 2021

-Bruxelles (B), Inspire, Iselp, 18 septembre – 28 novembre 2020

Aglaia Konrad

– Wien (AUT), Aglaia Konrad, Headers and Footers, Scheule,  29 août 2020 

Emilio Lopez Menchero

– Liège (B),  Art Public, divers lieux, 1 août – 31 octobre 2020

Jacqueline Mesmaeker

– Enghien (B), Biennale du Parc d’Enghien, Miroirs III, Entre Ciel & Terre, parc d’Enghien, du 5 au 20 septembre. 

– Charleroi (B), La Colère de Ludd, Acquisitions récentes, BPS22, du 19 septembre 2020 au 3 janvier 2021

– Bremen (D), gerlach en Koop, Was machen Sie um zwei? Ich schlafe. GAK, Gesellschaft für Aktuelle Kunst, du 18 septembre au 20 décembre 2020

Benjamin Monti

– Morlanwelz (B), Bye Bye Future! L’art de voyager dans le temps, Musée royal de Mariemont, prolongée jusqu’au 25 octobre 2020 (réservations)

Pol Pierart

– Liège (B),  Art Public, divers lieux, 1 août – 31 octobre 2020

 
– Osnabrück, David Polzin, Ossi Osnabrück, Kunsthalle Osnabrück, du 29 août au 18 octobre 2020  (réservations)
 
Valérie Sonnier
 
– Domaine de Rentilly (F), Le Cabaret du Néant, Frac Île-de-France, le Château, Gentilly, 18 septembre au 13 décembre 2020.
 
– Marseille, Paréidolie, salon international du dessin contemporain, galerie Nadja Vilenne, Château de Servières, 25-27 septembre 2020
 
Gaétane Verbruggen
 
– Liège (B), En piste ! La Boverie, du 28 août au 6 septembre 2020
 
 
 

Gaetane Verbruggen, En Piste, La Boverie, Liège, les images

Exhibition view
Gaetane Verbruggen
Sans titre, 2020
Crayon sur papier, 73,5 cm x 100,5 cm
Gaetane Verbruggen
Sans titre, 2020
Crayon sur papier, 73,5 cm x 100,5 cm
Gaetane Verbruggen
Sans titre, 2020
Crayon sur papier, 73,5 cm x 100,5 cm
Gaetane Verbruggen
Sans titre, 2020
Crayon sur papier, 73,5 cm x 100,5 cm
Gaetane Verbruggen
Sans titre, 2020
Crayon sur papier, 73,5 cm x 100,5 cm
Gaetane Verbruggen
Sans titre, 2018
Crayon sur papier, 73,5 cm x 100,5 cm
Gaetane Verbruggen
Sans titre, 2020
Crayon sur papier, 73,5 cm x 100,5 cm

La Boverie

Du 28 août au 6 septembre. Réservation obligatoire en raison de la situation sanitaire, via la billetterie en ligne.  L’entrée est gratuite, néanmoins la réservation obligatoire. La jauge permise est de 150 visiteurs par heure. Votre e-ticket sur smartphone est à privilégier. Ouvert tous les jours sauf le lundi, de 10 à 18h.

Messieurs Delmotte, Gaetane Verbruggen, En Piste 2020, La Boverie, Liège

Messieurs Delmotte et Gaetane Verbruggen participent également à En Piste 2020, initiative menée par la Ville de Liège. Leurs oeuvres figurent dans une sélection faite au coeur des Collections de la Province de Liège par le service culturel provincial. Commissaire : Caroline Coste. 

Gaetane Verbruggen, Sans titre, 2018, Huile sur bois, , 12,5 x 8,8 x 4,8 cm
Gaetane Verbruggen, Sans titre, 2018 Crayon sur papier, 73,5 cm x 100,5 cm
Messieurs Delmotte, Neither « In », neither « Off » In between Venice & Biennale, 2013, Vidéo. 00 :25 :55. Couleurs / Son Réalisation Messieurs Delmotte Images Alessandro Biasotto, Assistant : Rossella Cosimato. Edition 5/5
A l’avant plan La couillotine de Michel Antaki.
Gaetane Verbruggen, Sans titre, 2018, Huile sur bois, , 12,5 x 8,8 x 4,8 cm
Messieurs Delmotte, Neither « In », neither « Off » In between Venice & Biennale, 2013, Vidéo. 00 :25 :55. Couleurs / Son Réalisation Messieurs Delmotte Images Alessandro Biasotto, Assistant : Rossella Cosimato. Edition 5/5

Suite de 31 séquences vidéographiques, réunies sous un titre générique, Neither « In », neither « Off ». In between Venice & Biennale, réalisées à Venise, à l’invitation de l’association (_Sic) lors d’une résidence d’une dizaine de jours durant la Biennale 2013. Ces Messieurs se démuliplient dans tous les quartiers de la Sérénissime, enchaînant une série de gestuelles imprévisibles et absurdes. L’artiste pose en véritable dandy accordant un regard déridant voire caustique sur son environnement, démontant les mécanismes de conditionnement social qui déterminent notre existence. L’artiste précise qu’il ne s’agit là pas de performances, au sens physique et artistique, mais bien de “prestations”. D’autres images de cette suite ici

Jacqueline Mesmaeker, De terre & de ciel, Miroir III, Biennale du Parc d’Enghien, du 5 au 20 septembre

Jacqueline Mesmaeker participe à la troisième édition de la Biennale du Parc d’Enghien, Miroirs III, De Terre & De Ciel.  Du 5 au 20 septembre. Tous les jours de 14 à 18h. PARC : Avenue Elisabeth – 7850 Enghien 

Pour sa troisième édition (et après avoir traité successivement du reflet et du paysage) la biennale du parc d’Enghien a décidé de prendre pour titre «De terre et de ciel». En effet, il est frappant de voir à quel point la verticalité est présente dans l’espace qui lui sert d’écrin : Tour, souterrain, observatoire astronomique, etc. Ainsi, les treize artistes sélectionnés chercheront à nous faire rencontrer le ciel, plonger dans les tréfonds de la terre, grimper, s’élever, s’enfuir, s’enterrer, se fondre, … Côtoyer la terre et l’air. Interroger les profondeurs ou les cieux, la boue ou la lumière. Le dialogue et les oppositions entre ciel et terre seront donc au cœur du projet.

Cette thématique nous a donné l’envie de permettre l’accès à l’un des plus beaux retables du XVIème siècle en bois sculpté conservé à quelques mètres de l’entrée du parc. Originellement présent dans la chapelle castrale il figure de nombreuses scènes de la vie de la Sainte Vierge. Il sera visible et commenté une fois par jour.

La biennale a pour objectif de mettre au contact d’un patrimoine d’exception des œuvres d’artistes contemporains. A ces fins des œuvres sont créées spécifiquement alors que d’autres sont choisies dans un souhait de résonance éclairante. L’évènement est gratuit afin de permettre une rencontre la plus ouverte possible. Son public mixte est constitué autant de néophytes que d’amateurs éclairés de l’art contemporain. Accessibilité et émerveillement dominent grâce aux artistes qui rentrent en dialogue avec l’espace surprenant des dépendances du château et le parc.

Commissaires : Myriam Louyest et Christophe Veys

Marcel Berlanger (BE) / Lucile Bertrand (FR) / Claude Cattelain (BE)/Stijn Cole (BE)/ Edith Dekyndt (BE) / Maria Friberg (S) / Florian Kiniques (BE) / Lucie Lanzini (FR) / Caroline Le Méhauté (FR) / Pierre Liebaert (BE) / Adrien Lucca (FR) / Jacqueline Mesmaecker (BE) / mountaincutters (FR)

Vernissage le 5 septembre de 14h à 18h.

Compte tenu des circonstances sanitaires, le port du masque est préconisé dans le parc et obligatoire dans les espaces intérieurs ainsi que sur le trajet du parc à l’Eglise. Circuit à sens unique ou accès à un nombre limité de personnes en même temps dans les espaces en fonction de leurs dimensions et alternance pour ce qui est de la tour de l’ancien château.

David Polzin, Ossi Osnasbrück, Kunsthalle Osnabrück, 29 août – 18 octobre

 

David Polzin
Ossi Osnabrück
Opening: 29 August 2020, 4pm – 10pm
Duration: 30 August to 18 October 2020

In his installations and sculptures, David Polzin deals with the collective remembrance and the media representation of the former GDR and the post-wall years. Coming from the perspective of contemporary art, he examines disappointments related to the reunification of Germany. Based on thorough research of the architectural and design history of East and West Germany, David Polzin uses chairs that once were mass produced in both East and West and reworks them into sculptures, thereby addressing how historiography and the perception of history are being shaped by the commercialized design of our living spaces. In a museum-like set up he humorously refers to the parallel conditioning of two political systems, which, as different as they may be, are partly equal when it comes to their power structures.

David Polzin (*1982, Henningsdorf, DE) lives and works in Berlin. He studied Sculpture at the Academy of Fine Arts Berlin Weißensee with Eran Schaerf and Karin Sander. In 2016, he was granted the Global Exchange Stipend of the Federal State of Berlin for Los Angeles/Pasadena, which also included a guest professorship at the Art Center College of Design in Pasadena. In 2008, he founded the collective Klozin together with Wilhelm Klotzek. They have been exhibiting together regularly since then. Polzin’s works have frequently been exhibited in renowned institutions, such as: the Mitte Museum Berlin (2020), Museum of Fine Arts Leipzig (2019), Neuer Berliner Kunsverein (2018), the LAMOA, Los Angeles (2017), the Heidelberger Kunstverein (2016), and the MMW Frankfurt (2013).

David Polzin Kitchen Discotheque – Cuisine discothèque, 2017

David Polzin Holz Liege, 2018

David Polzin C’est encore une chaise II, 2018

Kunsthalle Osnabrück, Hassmauer 1, 49074 Osnabrück

Tuesday: 1 p.m. – 6 p.m.  Wednesday-Friday: 11 a.m. – 6p.m.  on the second Thursday of the month: 11 a.m. – 8 p.m.  Saturday / Sunday: 10 a.m. – 6 p.m.

Réservation obligatoire. 

Retrouvez l’exposition de David Polzin en duo avec Suchan Kinoshita à la galerie dans le cadre de Reciprocity 2018 ici

Gaetane Verbruggen, En Piste, La Boverie, Liège, du 28 août au 6 septembre, billetterie en ligne

Gaetane Verbruggen exposera une série de travaux à l’occasion de « En Piste », initiative de la Ville de Liège, manifestation rassemblant l’ensemble des opérateurs locaux actifs dans le domaine des arts visuels. La Ville de Liège souhaite en effet, comme chaque année,  donner un coup de projecteur sur le travail précieux des galeries et centres d’art dans le paysage culturel liégeois et ouvre la sixième édition de l’événement au Musée de La Boverie. 

Réservation obligatoire en raison de la situation sanitaire, via la billetterie en ligne.  L’entrée est gratuite, néanmoins la réservation obligatoire. La jauge permise est de 150 visiteurs par heure. Votre e-ticket sur smartphone est à privilégier. Ouvert tous les jours sauf le lundi, de 10 à 18h.

A propos de l’artiste, les pages qui lui sont consacrées sur le site de la galerie : une introduction, les peintures, les fusains, les dessins, sa toute récente exposition à la galerie dans le cadre de Circuit court. Son fil d’actualité sur ce blog ici

 

Emilio Lopez Menchero, Art public Liège 2020, Le Phylactère

photo Chuong Le Quan

Pour Art Public Liège, Emilio Lopez-Menchero propose une grande sculpture abstraite en béton architectonique blanc. Avant de lire son titre, on se prendrait à y sentir l’influence d’Henry Moore. Mais ensuite, on sera bien contraint de ne plus y voir qu’un phylactère, celui-là même que les auteurs de bande dessinée emploient pour attribuer des paroles ou des pensées à leurs personnages. Lopez-Menchero lui a donné une monumentalité et du volume pour l’inscrire dans l’échelle urbaine de la place du 20-Août. Sans explicitement inciter au passage à l’action, il a conçu Le Phylactère comme un catalyseur de traces, un forum ouvert à l’expression individuelle dans l’espace public suivant un principe de démocratie directe. Au vu du statut « sacré » de l’œuvre d’art, ce projet traduit encore l’intention sous-jacente de provoquer la profanation d’une sculpture abstraite qui, petit à petit, sera couverte de signes parasites.

Place du 20-Août

Michael Dans, Art Public Liège 2020, Liège Love City

photo Dorothée Duvivier

Michael Dans conçoit Liège Love City comme « un diffuseur de bien-être, une borne à ondes positives ». L’idée de sculpter une main parlante lui est venue du langage des signes d’usage chez les plongeurs sous-marins, dont le plus connu unit le pouce à l’index pour indiquer que tout va bien. « Je l’ai transformé pour qu’il figure un cœur. Il est important pour moi d’utiliser les émotions suscitées par mes projets comme vecteurs pour délivrer un contenu, une pensée. Les émotions varient selon les propositions. Cette fois, j’espère inspirer la joie. La sculpture rappelle par ses reflets dorés les rayons du soleil. Elle évoque aussi les mudras des mains des Bouddhas géants qui apportent bonne humeur et amour. Mon message est simple : Liège est une ville de lumière, un lieu positif où il fait bon vivre. »

Place de la République française, Liège

Pol Pierart, Art public Liège 2020, Tout seul on est rien, ensemble on est trop

photo Dorothée Duviver
Pol Pierart
Tout seul on n’est rien, ensemble on est trop, 2008
Photographie NB, tirage argentique sur papier baryté, 9,8 x14,2 cm. Edition 10/10

Choisie plusieurs mois avant le déclenchement de la pandémie qui restera inévitablement liée à l’année 2020, cette image est la reproduction d’une photographie argentique prise 10 ans plus tôt dans le centre de Liège. L’arrière-plan montre quelques groupes de personnes, statiques ou en déplacement, dans une artère commerciale. Dans une composition caractéristique de sa démarche, l’artiste observe la scène depuis le trottoir opposé. Il tend à l’objectif deux morceaux de papier dont les messages calligraphiés soulignent les tensions et ambiguïtés entre isolement et surpopulation, entre nécessaire solitude et besoin d’appartenance à une société. Selon le point de vue, le spectateur découvre une sentence et puis l’autre, comme les deux faces d’une même pièce. Il est aussi invité à continuer à réfléchir à domicile à cet inextricable paradoxe en emportant un autocollant qui reproduit l’œuvre.

Agenda Août 2020

Michael Dans

– Liège (B),  Art Public, divers lieux, 1 août – 31 octobre 2020

Olivier Foulon & Suchan Kinoshita

– Martens-Latem (B), Inner Space, Biennale van de Schilderkunst, Musée Dhont-Dhaenens, du 26 juillet au 18 octobre 2020 (réservations)

Sophie Langohr

– Lessines (B), Infiniment, Hôpital Notre Dame à la Rose, exposition prolongée jusque fin août 2020 (réservations)

Emilio Lopez Menchero

– Liège (B),  Art Public, divers lieux, 1 août – 31 octobre 2020

Benjamin Monti

– Morlanwelz (B), Bye Bye Future! L’art de voyager dans le temps, Musée royal de Mariemont, prolongée jusqu’au 25 octobre 2020 (réservations)

Pol Pierart

– Liège (B),  Art Public, divers lieux, 1 août – 31 octobre 2020