Capitaine Lonchamps, Roulez des mécaniques, Musée et galerie contemporaine de Chinon

Capitaine Lonchamps

Capitaine Lonchamps
Neige, 2011
Technique mixte sur photographie vintage (Société Métallurgique Hainaut Sambre à Couillet), 16 x 22,5 cm

Quinze lieux en Val de Loire accueillent les collections du Frac Centre, du Frac Pays de la Loire et du Frac Poitou-Charentes, ainsi que de nouvelles productions, proposant ainsi un ambitieux parcours mêlant art contemporain et patrimoine.

Songe d’une nuit d’été – parcours initié en 2012 – déploie, lors d’une seconde édition au travers d’approches thématiques multiples, un ensemble d’expositions sur le territoire. Elles rassemblent un corpus d’œuvres qui propose un regard sur des pans du réel, faisant naître des face-à-face, des conversations et des dialogues riches de sens. La force des œuvres réside dans des alliances sensibles : le paysage lié à l’industrie, le progrès à l’histoire, l’architecture à l’expérimentation, le langage à la représentation, la fragilité au pouvoir, le réel à l’imaginaire, la mémoire à la narration, la poésie à l’humour. La diffusion des œuvres participe à un rayonnement et une valorisation de lieux patrimoniaux exceptionnels, marqués par une histoire et une architecture singulières.

L’exposition  » Roulez les mécaniques  » , organisée en quatre lieux dans la ville de Chinon, convoque le pouvoir de la machine et la mesure du temps sous un angle à la fois imagé et imaginaire. Elle revient sur un siècle de recherches et de propositions artistiques. La thématique de l’art et de la machine traversera des oeuvres issues de cette fascination ou de ce trouble sur les progrès techniques et la mécanisation de notre société. Des œuvres majeures y sont présentées telles La boîte en valise de Marcel Duchamp, La Méta-chaos de Jean Tinguely, ou Le cours des choses de Fischli & Weiss. En 1922, en Italie, paraît « Le manifeste l’art et la mécanique futuriste » de Vinicio Paladini et Ivo Pannaggi. Ce mouvement célèbre la machine, nouvelle idole des artistes. Deux ans plus tard, Fernand Léger et Dudley Murphy emboitent le pas en réalisant le « ballet mécanique » avec la participation de Man Ray à la caméra. « Aucun scénario. Des successions d’images rythmées, c’est tout » F.L. Et cette fascination pour les objets manufacturés, la mécanique en tant qu’outil de production, et les progrès techniques. Quant à Marcel Duchamp, il réalise « Anémic Cinéma » en 1925, court-métrage où des expérimentations cinétiques sont réalisées avec des disques (des plaques en rotoreliefs) qui tournent et dévoilent des effets optiques.Le ballet mécanique de Léger ainsi qu’Anémic Cinéma de Duchamps figurent également dans les oeuvres exposées.

Artistes : Bernd et Hilla Becher, César, Marcel Duchamp, Jean Dupuy, Fischli & Weiss, Jacques Halbert, Nils Guadagnin, Diango Hernandez, Paul Kos, Florent Lamouroux, Capitaine Lonchamps, Antti Lovag, Pol Bury, Minimaforms, Nam June Paik, Mimmo Rotella, Gabriel Orozco, Jean Tinguely, Fernand Léger & Dudley Murphy, David Michael Clarke,…

Le Carroi-Musée
Galerie contemporaine de l’Hôtel de Ville
du 29 juin au 19 octobre 2014