Marie Zolamian, Résister aux sirènes, Les Brasseurs, Liège

Marie Zolamian

Marie Zolamian

Marie Zolamian
Les cracs des chevaliers
dessins, vidéo, son
dimensions variables

D’origine arménienne, Marie Zolamian naît à Beyrouth et arrive en Belgique en 1990, l’année de ses 15 ans. Dans son oeuvre, elle mélange ses souvenirs et son présent, Orient et Occident, le tout avec une grande sensibilité. Elle travaille sur l’exil – le premier subi, les autres (New York, Istanbul, Naples…) choisis – et sur les absences qu’il provoque : l’oubli et le déracinement. Mais elle parle aussi de la reconstruction de soi-même dans un nouvel environnement, hybride, avec une nouvelle langue, une nouvelle culture et de la récupération ou la réinvention de la mémoire collective.

Lors de la biennale Qualandya International (Palestine, 2012), Marie Zolamian rencontre à Abwein (village situé à 37 kilomètres au nord de Ramallah), Mou’az (12 ans), Mazin (9 ans), Nazir (9 ans), Omar (10 ans), Yassin (11 ans), Younis (11 ans). Durant 30 minutes, les six garçons lui présentent un château en ruine datant de l’empire ottoman (1780), devenu leur terrain de jeux. Leurs histoires entremêlent des récits imaginaires, ancestraux, superstitieux, des faits politiques et expériences vécues. Cette fois, ce sont les plus jeunes qui écrivent l’histoire et guident les adultes. Après la visite commentée, Marie Zolamian a demandé aux jeunes guides de dessiner le plan du château.