Sophie Langohr, L’image qui vient, Iselp, Bruxelles

Sophie Langohr participe à l’exposition « L’image qui vient », produite par L »Iselp, Insitut supérieur pour l’étude du langage plastique, à Bruxelles. Vernissage ce 21 janvier.

Marcel Broodthaers

Marcel Broodthaers, Bateau Tableau, 1973 / Projection de 80 diapositives / © Estate Marcel Broodthaers

L’image qui vient s’interroge sur le silence central des images, sur leur pensée muette, leur secret fondamental. Ce silence, ce secret, constitue les indices d’une action de l’image tendant à formuler une idée ou une sensation, mais la cherchant, l’affleurant, l’atteignant presque…
L’image pense, médite, débat avec elle-même, pressent (et fait pressentir) « ce qui monte et va surgir » (Pascal Quignard).
L’image qui vient consiste à rassembler des œuvres d’artistes d’aujourd’hui qui émettent cette vibration intérieure, témoin d’un conflit perceptible mais non explicitement visible.
L’exposition entend articuler ces travaux autour d’une œuvre de Marcel Broodthaers intitulée Bateau Tableau (1973) : une projection de diapositives décomposant, image par image, une marine anonyme du XIXe siècle. C’est l’image à l’acte, la pensée par l’image, pensée qui nous approche de son terme, mais ne trouve aucune conclusion, renoue sans cesse avec le cycle hypnotique de ses méditations.

Marcel Broodthaers (BE), Marco de Sanctis (IT), Sophie Langohr (BE), Yves Lecomte (BE), Chantal Maes (BE), Pauline M’Barek (DE), Léa Mayer (FR), Cédric Noël (FR), Oriol Vilanova (ES)

Commissariat : Laurent Courtens et Catherine Henkinet

Du 22 janvier au 19 mars 2016
Vernissage le 21 janvier / 18h30 – 21h