Jacques Charlier, Aperto, Montpellier, les images

Né à Liège en 1939, Jacques Charlier est un plasticien dont la démarche est sous-tendue par une analyse approfondie du monde de l’art et des différents courants dits «avant-gardistes». Privilégiant l’adéquation entre idée et médium, il choisit tour à tour la peinture, la photographie, la vidéo, la musique, la sculpture, l’installation, la BD ou l’écriture. Au fil du temps, ses expositions,  ses chroniques d’expositions, billets d’humeur et autres textes critiques régulièrement publiés composent un ensemble soulignant et caricaturant les atouts, les contradictions et les régressions des courants artistiques dominants à l’échelle internationale. Depuis toujours, il réalise ce dont Warhol avait la nostalgie sans l’appliquer : Comment peut on dire qu’un style est meilleur qu’un autre On devrait pouvoir être expressionniste abstrait quand ça nous chante, ou pop, ou réaliste, sans avoir l’impression d’abandonner quelque chose.*
Les œuvres montrées à Aperto sont extraites des dernières séries de styles abordées par Charlier (de 2012 à 2017). Elles sont uniquement picturales.

En parallèle avec l’exposition à la Panacée. Jusqu’au 4 novembre.

Jacques Charlier

Jacques Charlier
Survival, 2015

Jacques Charlier

Jacques Charlier

Jacques Charlier
Peinture cervicale, 2016

Jacques charlier

Jacques Charlier
Quatre saisons, 2016

Jacques charlier

Jacques Charlier
Fractal 1, 2012
Fractal 2, 2014

Jacques charlier

Jacques Charlier
Peinture de contact, 2016

Jacques Charlier

Jacques Charlier
Transparency, 2015

Jacques Charlier

Jacques Charlier
L’Art caché, 2016

Tags: