Valérie Sonnier, Habiter le lieu, château de Montrésor, les images (1)

« Montrésor » est une vaste installation (dessins, film, photographies, son) que le spectateur est amené à découvrir au fil de sa déambulation dans l’espace intérieur du château. Les dessins se mêlent aux objets du château, s’ajoutent aux photographies de famille encadrées et posées sur des commodes. Le dessin permet à l’artiste d’établir « un portrait » du lieu en l’explorant dans ses moindres détails. Le film et les photographies poursuivent la description des lieux et rendent hommage aux vies les ayant traversés sous la forme d’un fantôme. Une forme blanche fidèle à la  première idée que l’on peut se faire d’un fantôme dès l’enfance, et qui représente tous les fantômes du lieu. Valérie Sonnier s’attache, non seulement, à évoquer la mémoire de lieux, mais également à lier intimement mémoire individuelle et mémoire collective.

Réunis par Anne-Laure Chamboissier, commissaire artistique, une dizaine d’artistes, ont été invités à habiter des lieux* en Touraine du printemps  à  l’automne 2021 à la suite d’une résidence de création. La thématique « Habiter le lieu » prend tout son sens en une période où chacun revoit ses modes de vie et les espaces qui l’entourent. Les artistes réinterrogent ce qui constitue ces lieux, que cela soit à travers le prisme de leur histoire, de leur architecture ou de leur fonction. Ces oeuvres dessinent une nouvelle cartographie sensible du territoire via leur regard singulier posé sur ces lieux.

Le Boudoir italien

Valérie Sonnier, La dame d’Or, photogramme sur transparent, 2021
Valérie Sonnier, La dame d’Or, photogramme sur transparent, 2021

Bibliothèque :

Valérie Sonnier, Ouija, ensemble de mains en plâtre céramique, 2000
Valérie Sonnier, Ouija, ensemble de mains en plâtre céramique, 2000
Valérie Sonnier, Ouija, ensemble de mains en plâtre céramique, 2000

Grand Salon 

Valérie Sonnier, Fantasmagories, photographies argentiques et photogrammes sur transparents dans cadres anciens, 2021
Valérie Sonnier, Fantasmagories, photographies argentiques et photogrammes sur transparents dans cadres anciens, 2021
Valérie Sonnier, Fantasmagories, photographies argentiques et photogrammes sur transparents dans cadres anciens, 2021

Chambre

Valérie Sonnier, Couleur de Soleil (titre emprunté à peau d’âne de Jacques Demy), installation scénographique, 2021
Valérie Sonnier, Couleur de Soleil (titre emprunté à peau d’âne de Jacques Demy), installation scénographique, 2021
Valérie Sonnier, Couleur de Soleil (titre emprunté à peau d’âne de Jacques Demy), installation scénographique, 2021
Valérie Sonnier, Montrésor, crayon, crayons de couleur et cire sur papier, 31,5 x 43,5 cm, 2020
Valérie Sonnier, Montrésor, crayon, crayons de couleur et cire sur papier, 31,5 x 43,5 cm, 2020

Salle de billard

Valérie Sonnier, Entre chien et loup, d’après la chasse au loup d’alexandre-françois desportes, fusain sur papier, 150 x 215 cm, 2021
Valérie Sonnier, Entre chien et loup, d’après la chasse au loup d’alexandre-françois desportes, fusain sur papier, 150 x 215 cm, 2021

Salle à manger

Valérie Sonnier, La colère de Diane, d’après la sculpture d’antoine-louis barye, fusain sur papier, 150 x 215 cm, 2021
Valérie Sonnier, La colère de Diane, d’après la sculpture d’antoine-louis barye, fusain sur papier, 150 x 215 cm, 2021

Lire l’entretien entre l’artiste et sa commissaire