Emilio Lopez Menchero, Ecrivains, mode d’emploi, musée de Mariemont

Emilio Lopez Menchero participe à l’exposition « Ecrivains, mode d’emploi » au musée royal de Mariemont. Il y montre son « Trying to be Balzac à la bretelle », ce trying to be s’inspirant du portrait de Balzac fait Louis Auguste Bisson en 1842.

« Parce que le daguerréotype lui paraît fixer le spectre invisible de la réalité, Balzac voit dans cette invention la démonstration de sa métaphysique et son double mécanique. En 1842, alors que naît la Comédie humaine, il vient devant l’objectif des frères Bisson incarner sa philosophie de la création, écrira Nadar qui précise également : « Selon Balzac, chaque corps dans la nature se trouve composé de séries de spectres, en couches superposées à l’infini, foliacées en pellicules infinitésimales, dans tous les sens où l’optique perçoit ce corps. L’homme à jamais ne pouvant créer – c’est-à-dire d’une apparition, de l’impalpable, constituer une chose solide, ou de rien faire une chose –, chaque opération Daguerrienne venait donc surprendre, détachait et retenait en se l’appliquant une des couches du corps objecté. »

C’est suite à ses « Trying to be Balzac », suivant la sculpture de Rodin, qu’Emilio Lopez Menchero réalisa ce « trying » singulier, dit à la bretelle, Balzac posant en Napoléon des lettres. Sa pose est léonine, puissante, créatrice, virile et romantique.

Ecrivains, mode d’emploi
Entre portraits, anecdotes et faits de société

Musée de Mariemont, Du 02-11-2012 au 17-02-2013

L’exposition « Écrivains : modes d’emploi. De Voltaire à bleuOrange » met à l’honneur la représentation même de l’écrivain qui est au cœur de notre patrimoine culturel et de notre imaginaire collectif.

Documents originaux ou inédits, supports numériques, archives sonores et audiovisuelles, caricatures, sculptures, gravures, photographies et créations contemporaines … l’exposition permet de nous interroger de manière innovante sur l’actualité d’une figure multiséculaire.

L’exposition se propose de plonger dans l’univers des écrivains, en coulisses autant que sur la scène publique. Un parcours chronologique et des espaces thématiques permettent de vivre différentes ambiances, différentes temporalités suggérant les moments clés qui ont fait de l’écrivain ce personnage central de notre civilisation.

Ces espaces questionnent également l’interaction entre les écrivains et l’espace public. De Voltaire à aujourd’hui, ils sont en prise avec les enjeux majeurs de leur société : guerres, bouleversements des arts et des médias, puissances politiques, prix d’écritures … l’écrivain n’en devient-il pas objet commercial ?

Enfin, la question du contemporain est soulevée. L’affirmation du sens moderne d’« écrivain » a été favorisée par l’essor de l’imprimerie et la création d’institutions, mais aujourd’hui les sites et les blogs ne sont-ils pas en passe de transformer radicalement ses modes d’action ?

Se côtoieront des œuvres importantes qui ont marqué le temps de certains grands auteurs célèbres (Voltaire, Hugo, Sand, Sartre, Duras ou Céline), des vidéos d’archives et des objets symboliques ou incongrus associés aux écrivains.

L’exposition est également l’occasion de croiser des écrivains moins exposés à la notoriété ou des créateurs contemporains proposant des textes multimédias, interactifs, inédits par le biais d’un numéro spécial de la revue de littérature hyper médiatique « bleuOrange » (Montréal).

Tags: