Sophie Langohr, Art Public Tournai 2014, vernissage ce jeudi 3 avril

Art public Tournai

Le Commmuniqué de presse.

Après Namur en 2011, « Art public » prendra place à Tournai. Elodie Antoine, Stephan Balleux, Alain Bornain, Emmanuel Bayon, le collectif « Les Rustins », Babis Kandilaptis, Sophie Langohr, Karine Marenne, Jean-François Octave et Lucile Soufflet ont été invités à présenter des œuvres intégrées à des sites emblématiques du cœur historique de la ville.

Aucune thématique n’a été imposée, si ce n’est la nécessité de tenir compte de l’environnement architectural, urbanistique, naturel et surtout humain des espaces proposés. Tous situés à proximité d’institutions muséales, ces derniers ont été choisis à en fonction de la fréquentation des lieux et de leurs significations historiques et sociales.

Le parcours cherche ainsi à éclairer ce que la cité peut signifier pour ses habitants, ses utilisateurs et ses visiteurs. Il s’agit, en outre, d’introduire un élément de compréhension dans la géographie de Tournai et de relever la qualité de son patrimoine.

Dans la droite ligne de la politique de création et de promotion des talents impulsée par la Wallonie, la sélection des participants a été opérée tant pour la signification contemporaine de leurs recherches que sur base de leur capacité à communiquer avec le grand public. Elle traduit par ailleurs la volonté de mettre en présence des « jeunes créateurs » et des « valeurs sûres » dans une dynamique de talent, de savoir-faire et d’innovation.

Une autre particularité de l’opération tient dans l’importance des activités de médiation mises en place. Il s’agit d’ouvrir le dialogue avec les usagers des lieux que les artistes investissent et, au-delà, de travailler sur la réception des œuvres et en particulier sur les interpellations qu’elles peuvent susciter.

L’opération s’inscrit ainsi dans la foulée des réflexions sur les relations entre culture contemporaine et goût populaire, relations ici d’autant plus sensibles que les artistes travaillent dans l’espace public … et que les œuvres susciteront des réactions bien différentes de celles qu’elles auraient occasionnées si elles avaient été présentées dans un musée ou une galerie.

Un des objectifs est de soutenir l’idée que la pertinence de telles opérations ne se jauge pas à la bienveillance ou à la conformité, voire au conformisme de leur réception, mais bien à la multiplicité et à la richesse des réflexions et des appropriations qu’elles provoquent.

Le catalogue d’Art Public Tournai paraîtra à l’occasion de « La Nuit des Musées » le 3 mai 2014.

C’est la Commission des Arts de Wallonie qui assure le commissariat de la deuxième édition d’Art Public.