Archives mensuelles : décembre 2012

Marie Zolamian, résidence à Birzeit, revue de presse

Sous la plume de Raymond Balau, dans l’Art Même, à propos de la résidence de Marie Zolamian à Birzeit en Palestine :

Walter Swennen, sans titre, les images (5)

Omega
Huile sur papier marouflée sur panneau, 36 x 48 cm
2003

LP (foto)
Huile sur papier marouflée sur panneau, 26 x 26,5 cm
2003

Kim Novak
Huile sur papier marouflée sur panneau, 31 x 33 cm
2003

Maison Rouge
Huile sur papier marouflée sur panneau, 24 x 32 cm
2004

No Idea
Huile sur papier marouflée sur panneau, 30 x 40 cm
2008

 

ZT rouge (china)
Huile sur papier marouflée sur panneau, 24 x 32 cm
2012

Ruzie
Huile sur papier marouflée sur panneau, 33 x 41 cm
2003

Spy Noze
Huile sur toile, 50 x 60 cm
2012

Bleu royal
Huile sur papier marouflée sur panneau, 40 x 30 cm
2009

Jacques Lizène, Mamac imaginaire, danse de derrière le décor 1975 en remake 2004

Le MAMAC, feu musée d’art moderne et d’art contemporain de Liège n’en finit pas de fermer, alors que toutes ses collections ont quitté réserves et cimaises. On attend toujours plus de précisions quant au futur du lieu, un avenir des plus flous.

De fin septembre à fin décembre 2012, date de la fermeture pour rénovation du MAMAC, le secteur des Arts plastiques du Centre culturel de Liège – « Les Chiroux », en collaboration avec divers organismes de distribution et de conservation belges et internationaux, organise quatre programmes dédiés à l’art vidéo.

Vidéo Box, en guise d’ultime hommage aux collections du Mamac, propose ce mois-ci un film réalisé en 2004 par la Plateforme des Arts Contemporains et Film et Culture. D’Oultremont, Vergara, Stas, Lizène, Moron, Mutlu, Charlier, Ooostelinck et d’autres commentent, chacun à leur manière, une œuvre des collections.

Pour ce Mamac imaginaire, et désormais à imaginer Jacques Lizène évoque la danse de derrière le décor, une idée de 1975.

A voir jusqu’au 29/12.

 

 

Eleni Kamma, Aglaia Konrad, Screening Brussels, Temporary Gallery Koln

Screening Room: Brussels » presents a selection of current international artist films that have been compiled in cooperation with Brussels based art institutions, galleries, art producers and artists: Auguste Orts, dépendance, gerlach en koop, Aglaia Konrad, Tulips & Roses, VidalCuglietta and Wiels. Following « Screening Room: Cologne » and « Screening Room: Dublin », Brussels is the third city the ongoing film series is focussing on the art scene of a specific city. Named after the eponymous TV format « Screening Room » that has been developed and moderated by the American Documentary filmmaker Robert Gardner and aired by the Boston TV broadcast company WCVB between 1973 and 1980, it explicitely gives the voice to the new generation of filmmakers and artists of the avantgarde and experimental film.

MO, 10.12.2012
FATAL ECLIPSES

Patricia Esquivias: Natures at Hand, 2011, 3:48 min
Lisa Tan: Sunsets, 2012, 22:30 min
Peter Wächtler: Tim and Racky, 2011, 59:38 min
Chris Kraus: Sadness at Leaving, 1992, 18:57 min

DI, 11.12.2012
THE SOUNDS OF ELEMENTS

Wim Catrysse: MSR, 2012, 40 min
Aglaia Konrad: Concrete & Samples III, Carrara, 2010, 19 min
Theo Cowley: Untitled, 2012, 5 min
Eleni Kamma: The Tuner’s Monologue, 2012, 13:09 min
Shelly Nadashy: Medium, 2012, 9:24 min
Rosalind Nashashibi: Open Day, 2001, 11:45 min

MI, 12.12.2012
PUT ON STAGES

Simona Denicolai & Ivo Provoost: A dream called Macba, moca, moma, etc., 2010, 9:19 min
Markus Selg: Storrada, 2011, 23:21 min
Francisca Lambrecht: Ideaaahhhl, 2008, 44:26 min
Grace Schwindt: Tenant, 2012, 78:06 min

Ort / Location:
Temporary Gallery
Mauritiuswall 35
50676 Köln
Germany
www.temporarygallery.org

Raphaël Van Lerberghe, l’idiotie des palmiers, les images (4)

La cravate
2012, bois, 30 x 50 cm

l'idiotie des palmiers

Ronds de fumée
2012, crayon sur papier, 73 x 110 cm

Sans titre (Watch your step et Entrez dans la danse)
2010, crayon sur papier, 36,5 x 53,5 cm

Sans titre (Pluie)
2010-2012, crayon sur papier et bois, 18 x 24 cm

The entertainer
2012, serinette, vis et bois, dimensions variables

Jacques Lizène, encore du désordre

A l’occasion de l’exposition « les Maîtres du désordre », actuellement à Bonn et prochainement à la Caixa à Madrid, cette séquence réalisée par l’excellent Mensomadaire de Canal +

[powerpress]

 

À la base, concept anthropologique, le trickster est l’équivalent du fripon, personnage mythique que l’on retrouve dans toutes les sociétés et qui a pour fonction, en transgressant les lois, de réenchanter le monde. « C’est le négatif qui fait surgir le positif », résume d’ailleurs le commissaire de l’expo. Non contents d’occuper le musée des arts premiers, les tricksters ont envahi Paris et Loïc Connanski en a déniché à la galerie Loevenbruck  toute une bande réunie autour du plasticien Arnaud Labelle-Rojoux.

Méchant, obscène et vulgaire, le pire d’entre eux est l’ Oncle Gourdin, le trickster que mettent en scène Xavier Boussiron et Sophie Perez. En comparaison, Philippe Mayaux qui peint des tableaux à la fois gais et macabres (la vie, la mort, l’amour) est un cannibale gentil. Le trickster liégeoisJacques Lizène, lui, se présente comme un prince du ratage et le prouve en exécutant en exclusivité pour Mensomadaire une œuvre médiocre.

Trickster chamanique, Benjamin Blaquart nous invite pour sa part à des rituels blasphématoires (de grâce, éloignez les enfants !) auxquels participe parfois une drôle de Chose. L’effet immédiat de tant de tricksters accumulés est de déclencher auprès du néerlandais Frank Vroegop une frénésie créatrice telle qu’il se métamorphose en Peintre sauvage.

Raphaël Van Lerberghe, l’idiotie des palmiers, les images (3)

Au salon :

l'idiotie des palmiers

Madame est servie
2012, crayon sur papier, 55 x 73 cm

Les pommiers
2012, carte postale et graphite sur papier découpé, 21 x 29,7 cm

Lʼarbre et le soleil
2012, carte de bonne aventure, bois et métal, 30 x 42 cm

Sans titre (développement)
2012, crayon sur papier, 55 x 73 cm

 


Eleni Kamma, Tuner’s monologue, Palais de Tokyo

Au Palais de Tokyo à Paris, Eleni Kamma participe aux Rencontres Internationales Paris Berlin Madrid 2012.  Sa vidéo « The Tuner’s Monologue » sera projetée dans le cadre du cycle « Documents / Documentaire ».

Palais de Tokyo, 5 décembre, Salle Jean Grémillon, 15-23h.

The Tuner’s Monologue, 2012

The Tuner’s Monologue Synopsis: If the idea of folding and unfolding depends on the structure and expectations a city arouses or suppresses, what images can be produced by the coexistence of sound and space, the space between lived experience and a simultaneous reflection of it? The Tuner’s Monologue A voiceover in the form of a monologue, in which a tuner of musical instruments describes aspects of the profession, is superimposed to B&W film footage of architectural facades of buildings under construction in the “new heart” of Rotterdam. Both text and footage have been subjected to an increased degree of abstraction.

HD video, B&W, stereo sound, 16:9, English spoken, NL, 2012, 13:09 min
Camera Boris Van Hoof
Video Editing Inneke Van Waeyenberghe
Voice Over: Tina Van Baren
Voice recording took place at WORM,Rotterdam,Lukas Simonis
Original Text : Pie Leyser,pianotuner,interviewed by Eleni Kamma
Text adaptation: Popahna Brandes & Tina Van Baren.

Emilio Lopez Menchero, L’Homme Bulle à Malmédy

Après Waremme, Liège et Marchin, c’est la ville de Malmedy et sa bibliothèque qui, depuis le 16 novembre, accueillent l’ « Homme Bulle » d’Emilio Lopez Menchero. L’Homme Bulle poursuit ainsi son périple en province de Liège, à l’initiative du Service des arts plastiques de la Province de Liège.

Jacques Lizène, Arte video night, le commentaire de Jean de Loisy

Extrait de la dernière édition de la ARTE video night (20 octobre dernier) : Jean de Loisy, président du Palais de Tokyo, commente les choix de sa sélection, en l’occurence ici, deux vidéos de Jacques Lizène, parmi ses toutes premières oeuvres des années 70.

 

[powerpress]