Jacqueline Mesmaeker

You are currently browsing articles tagged Jacqueline Mesmaeker.

Jacqueline Mesmaeker est l’invitée de _(SIC), pour une exposition To Whom It May Concern. (Commissaire : Olivier Mignon)

Jacqueline Mesmaeker

Exposition les 2 et 3 septembre de 14h à 18h
22 Avenue Jef Lambeaux, 1060 Saint-Gilles – +32 (0)488 00 20 64

Tags:

Jacqueline Mesmaeker

Jacqueline Mesmaeker
21 mars 1975
36 photographies NB / couleurs accompagnées d’un protocole tapuscrit.

L’œuvre est régie par un protocole strict : l’artiste demande à plusieurs personnes de prendre une photo noir et blanc de l’endroit où ils se trouveront le 21 mars à 17h23 précises.
La série réunit ces photos banales prises au même instant. Leurs moments se superposent et rendent compte de l’infinie diversité des points de vue et des attitudes à un moment donné. Jacqueline Mesmaeker délègue les prises de vue de ces petites images singulières liées ainsi à d’autres vies que la sienne. Il s’agit tant ici d’une utilisation conceptuelle de la photographie que d’une déclinaison des principes du mail’art, très en vogue durant les années 70.

Jacqueline Mesmaeker

Jacqueline Mesmaeker

Jacqueline Mesmaeker

Jacqueline Mesmaeker

Jacqueline Mesmaeker

Jacqueline Mesmaeker

Jacqueline Mesmaeker

Jacqueline Mesmaeker

Jacqueline Mesmaeker

Jacqueline Mesmaeker

Jacqueline Mesmaeker

Jacqueline Mesmaeker

Tags:

Art Brussels

Art Brussels

Art Brussels

Olivier Foulon
Sans titre (The [Absent] Museum /Le Musée [Absent] / Het [Afwezige] Museum), 2017
Copies laser marouflées sur toile, 80 x 100 cm

Art Brussels

Jacqueline Mesmaeker
Yang Tse Kiang, 2017
Collage sur papier, 43 x 21 cm

art Brussels

Walter Swennen
Remake I.M.M.Zimmer, 1987
Huile, laque et pastel sur toile, 60 x 58 cm

Art Brussels

Art Brussels

John Murphy Abstinence from the Image: An anatomy of …emptiness, 2006 Photographic print 186 x 231 cm

Tags: , , ,

Lu dans le Soir du vendredi 21 avril

Le Soir

Tags: , ,

Résonances

Résonances

James Lee Byars
The Black Book, 1971
Impression sur papier, 42 x 27,5 cm

Raphaël Van Lerberghe

Raphaël Van Lerberghe
Plinthe, 2010. Bois, clous, 8,5 x 110 x 7 cm. Sans titre (la chute d’eau), crayon noir sur papier, 42 x 59,4 cm, 2009.. Gérard & Cie (éléphant d’Asie), carte postale, 14 x 9 cm, 2009.. Histoire Naturelle (éléphant d’Afrique), carte postale, 14 x 9 cm, 2009.

Résonances

Photo Charlotte Lagro

Résonances

Benjamin Monti

Benjamin Monti
Sans titres, 2016
Collage sur papier, (9) x 29,7 x 21 cm

Résonances

Maurice Pirenne

Maurice Pirenne
Maison en construction, 1948
Pastel sur papier marouflé sur panneau, 17,5 x 25,5 cm (encadré 19,5 x 27,5 cm)
Signé et daté en haut à droite

Maurice Pirenne
Maison en construction (également Maison en construction et cheminée intervapeur), 1948
Pastel sur papier marouflé sur panneau, 33 x 43 cm (encadré 36 x 46,5 cm)
Signé et daté en bas à droite

Résonances

Jacques Charlier

Jacques Charlier
Peinture mystique IV, 1988.
Technique mixte, acrylique sur toile, 120 x 100 cm, socle, statuette en bronze, livre et drapeau.

Résonances

Marie Zolamian

Marie Zolamian
Impavide, 2016
Huile sur papier, 24 x 32 cm

Marie Zolamian

Marie Zolamian
Sédition, 2016
Huile sur papier, 17 x 24 cm

Valérie Sonnier

Valérie Sonnier
Raray, mercredi 26 septembre, 2015
Crayon et cire sur papier, 95 x 210 cm

Résonances

Marie Zolamian

Marie Zolamian
Ribote, 2016,
Huile sur papier, 17 x 24 cm

Marie Zolamian

Marie Zolamian
Sororité, 2016
Huile sur papier, 32 x 24 cm

Jacqueline Mesmaeker

Résonances

Jacqueline Mesmaeker

Jacqueline Mesmaeker

Jacqueline Mesmaeker
Exode, 2015
Technique mixte, dimensions variables

Tags: , , , , , ,

La mer a toujours été une source d’inspiration inépuisable pour les artistes. Elle doit sans aucun doute son pouvoir de séduction aux impressions toujours changeantes qu’elle laisse. Dans son infinie beauté, elle peut être apaisante. Mais son tempérament imprévisible peut aussi la rendre menaçante. Elle fascinera toujours les artistes par son jeu infini de lumière, entre espace et mouvement. Dans l’œuvre de Jacqueline Mesmaeker, elle a toujours occupé une place prépondérante. « Exode » (2015), qui se compose de dessins, collages, textes et images trouvées, évoque d’un pôle à l’autre, cet ultime territoire qu’il nous faut protéger, le rythme lunaire des marées, les vagues, en déferlantes de mots, ainsi que l’exode, ce voyage incertain en quête d’un dernier territoire.

Jacqueline Mesmaeker

Jacqueline Mesmaeker

Jacqueline Mesmaeker

Jacqueline Mesmaeker

Jacqueline Mesmaeker

Jacqueline Mesmaeker
Exode, 2015
Technique mixte, dimensions variables

Tags:

Jacques charlier

Jacques Charlier
Peinture mystique I, 1988
Technique mixte, acrylique sur toile, objets trouvés, 200 x 350 cm

La résonance est un phénomène selon lequel certains systèmes physiques, électriques ou mécaniques, par exemple, sont sensibles à certaines fréquences. Un système résonant peut accumuler une énergie, si celle-ci est appliquée sous forme périodique, et proche d’une fréquence dite « fréquence de résonance ». Par extension de langage, elle est aussi faculté de résonner, propriété d’accroître la durée ou l’intensité d’un son, effet produit, écho rencontré, mode de retentissement d’un événement vécu ; elle est enfin ce qui fait vibrer le cœur et l’esprit. Toutes les œuvres rassemblées dans cette exposition ont cette capacité de résonance, en ce qu’elles sont échos et vibrations des états du monde : excès en tous genres, nationalismes exacerbés et place du religieux, combat féministes renouvelés, exode et immigration, multiculturalisme et chocs ou rencontres des cultures, compétition ou questions environnementales. Elles sont également résonances à d’autres créations d’un passé plus ou moins éloigné, résonances au cinéma ou à la littérature, à l’histoire de l’art et de la peinture, à celle des arts premiers. Le terme de résonances, au pluriel même, est sans doute le plus à même de rendre compte de ce phénomène de mise en mouvement de l’esprit au contact de l’autre, une mise en mouvement qui oblige au dépassement de ses limites et à l’inventivité d’un autre monde.

Avec des œuvres de : James Lee Byars, Jacques Charlier, Lili Dujourie, Charlotte Lagro, Sophie Langohr, Jacques Lizène, Emilio Lopez-Menchero, Jacqueline Mesmaeker, Guy Mees, Benjamin Monti, John Murphy, Pol Pierart, Maurice Pirenne, Valérie Sonnier, Raphaël Van Lerberghe, Marie Zolamian.

Vernissage ce samedi 18 mars à 19h
Exposition du 19 mars au 15 avril 2017.

Tags: , , , , , , , , , ,

Jacques Lennep

Lennep, Peinture casse pipe, 2009, huile, acrylique et craie sur toile, 3 x 64 x 47 cm, collection Jacques Lennep d’après l’oeuvre « La Trahison des Images » de René Magritte (1929)

Jacques Charlier, Jacques Lizène, Pol Pierart et Jacqueline Mesmaeker participent à l’exposition « Images et mots depuis Magritte.
Centre Wallonie-Bruxelles, Paris, dsl 13 octobre au 29 janvier 2017

Œuvres de 27 artistes : Thorsten Baensch, Pierre Bismuth, Marcel Broodthaers, Pol Bury, Jacques Charlier, Patrick Corillon, Christian Dotremont, Peter Downsbrough, Eric Duyckaerts, Eva Evrard, Sylvie Eyberg, Michel François, Maria Gilissen, Ann Veronica Janssens, Djos Janssens, Lennep, Jacques Lizène, Chantal Maes, René Magritte, Marcel Mariën, E.L.T. Mesens, Jacqueline Mesmaeker, Henri Michaux, Jean-François Octave, Pol Pierart, Bernard Queeckers, Joëlle Tuerlinckx, Bernard Villers.

Du surréalisme à Cobra, de l’art conceptuel aux médias actuels, l’exposition Images et Mots depuis Magritte offre un coup de projecteur sur les différents mouvements ou tendances artistiques, en Belgique de langue française, croisant langage et art, texte et geste, pensée plastique et pensée littéraire, poésie visuelle et peinture théorique.

Elle met en évidence une des spécificités de l’art moderne et contemporain, les relations entre les mots, l’écriture et les arts plastiques, tout en mettant en lumière les recherches variées qui s’en inspirent ainsi que leurs développements et leurs évolutions.

Débutant avec Magritte et la publication en décembre 1929 de son manifeste Les mots et les images, le parcours de l’exposition montre la diversité des recherches artistiques poursuivies jusqu’à aujourd’hui, selon la confrontation de l’image et du verbe, de la forme et de la pensée, de l’écriture ou du geste artistique, du langage poétique ou de son expression plastique.

Elle interroge des approches de la modernité et de la contemporanéité aussi différentes que celles pouvant être mises en miroir avec les oeuvres de Marcel Broodthaers, plutôt théoriques et conceptuelles, que d’autres davantage attachées à la dimension littéraire ou scripturale de l’expression artistique, à la suite de l’apport de Christian Dotremont et d’Henri Michaux.

Dans la lignée de Magritte et Broodthaers, Lennep, Jacques Charlier et Jacques Lizène questionnent avec un humour irrévérencieux les positionnements artistiques des avant-gardes des années 70, selon des jeux de mots et d’images tournant en dérision les certitudes conceptuelles autant que les principes esthétiques préétablis.

De nombreuses nouvelles approches artistiques des relations entre mots et images complètent ce panorama et confrontent notamment des dessins, peintures, photographies, vidéos, installations, projections de Pierre Bismuth, Patrick Corillon, Michel François, Ann Veronica Janssens, Djos Janssens, Chantal Maes, Jacqueline Mesmaeker, Jean-François Octave, Pol Pierart, Bernard Queeckers, Joëlle Tuerlinckx…

L’exposition Images et Mots depuis Magritte offre de riches perspectives de dialogues avec l’exposition Réné Magritte, organisée de manière concomitante au Centre Pompidou. Autant de correspondances et de connivences qu’un symposium international mettra en lumière.

Commissariat et scénographie : Michel Baudson.
Adaptation de l’exposition Images et Mots, produite par Wallonie-Bruxelles International et présentée dans le cadre de l’accord culturel Chine / Wallonie-Bruxelles « 2012, Année du dialogue interculturel Union européenne – Chine ».

Tags: , , ,

Le jeu de l’oie
(De 1 à 6 joueurs / 10 ans et +)
(SIC), Bruxelles. 22.05 > 05.06. 2016

Le jeu de l'oie

le jeu de l'oie

Olivier Foulon

(au centre de l’image)
Olivier Foulon
Stehimbiss #09, 2012

Le jeu de l'oie

Jacqueline Mesmaeker

Jacqueline Mesmaeker
Tracés (lunes), 1993

Jacqueline Mesmaeker

Jacqueline Mesmaeker
Sans titre, 2009

le jeu de l'oie

le jeu de l'oie

Raphaël Van Lerberghe

Raphaël Van Lerberghe

Raphaël Van Lerberghe
Le jeu de bague (installation), 252 x 29,7 cm, 2008.
détails

Tags: , ,

Jacques Charlier

Jacques Charlier
Le Flair
Photo sketches, 1974-1977

Jacques Charlier

Jacques Charlier

Jacques Charlier

Jacques Charlier

Jacques Charlier

Jacques Charlier

Jacques Charlier

Jacques Charlier

Jacques Charlier

Jacques Charlier

Jacques Charlier

Jacques Charlier

Benjamin Monti

Benjamin Monti,
Sans titre, 19 janvier 2016
Encre de chine sur carte perforée de la « Courage-Organisation SA », 21 x 14,7 cm

Benjamin Monti

Benjamin Monti,
Sans titre, 24 février 2016
Encre de chine sur carte perforée de la « Courage-Organisation SA », 21 x 14,7 cm

Benjamin Monti

Benjamin Monti,
Sans titre, 11 janvier 2016
Encre de chine sur carte perforée de la « Courage-Organisation SA », 21 x 14,7 cm

Benjamin Monti

Benjamin Monti,
Sans titre, 24 janvier 2016
Encre de chine sur carte perforée de la « Courage-Organisation SA », 21 x 14,7 cm

Benjamin Monti

Benjamin Monti,
Sans titre, 1er mai 2015
Encre de chine sur carte perforée de la « Courage-Organisation SA », 21 x 14,7 cm

Jacqueline Mesmarker

Jacqueline Mesmaeker
Passage I, 2016
Photographie couleurs, impression sur papier chiffon, 60 x 70 cm

Tags: , ,

Le jeu de l'oie

(SIC) présente :

Le jeu de l’oie

(De 1 à 6 joueurs / 10 ans et +)

Michel Goyon, Jacqueline Mesmaeker, Christophe Terlinden, Olivier Foulon, Lucia Bru, Vaast Colson, Leon Vranken, Freek Wambacq, Dialogist-Kantor, Sylvie Eyberg, Cyril Bihain, Pierre Lauwers, Fiona Mackay, Raphaël Van Lerberghe, Denicolai & Provoost, Pierre Gerard, Antoine Van Impe, Wobbe Micha, Pol Matthé, Reinaart Vanhoe, Cathérine Lommée, Peggy Franck, Joël Vermot

Vernissage : mercredi 18 mai 2016 de 18h à 21h

+ After party au Club House Union Saint-Gilloise 21h30 – 01h00

Exposition ouverte le 22 mai, 29 mai et 5 juin de 14h à 18h

(SIC)

Avenue Van Volxem, 54
1190, Bruxelles

Tags: , ,

Art Brussels

Walter Swennen
Pouce, 2008
Huile sur toile, 150 x 135 cm

Jacqueline Mesmaeker
La discrète, 2016
Photographie couleurs, impression sur papier baryté et imprimé, 60 x 100 cm

Art Brussels

Sophie Langohr
Vierge assise avec l’Enfant, chêne sculpté polychrome, milieu du XIVe siècle, conservé au Grand Curtius de Liège, sculpture en chêne d’après un moulage intérieur, 2016
Bois, 90 x 65 x 40 cm

Art Brussels

Art Brussels

Raphaël Van Lerberghe
I saw you, 2015
Graphite sur papier et collage, 21× 29,7 cm

Raphaël Van Lerberghe
Mon chevalier, 2015
Graphite sur papier découpé et carte postale, 21× 29,7 cm

Raphaël Van Lerberghe
Marguerite (Flowchart), 2015
Graphite sur papier découpé et carte postale, 21× 29,7 cm

Raphaël Van Lerberghe
Cocrou, 2012-2015
Graphite sur papier découpé et carte postale, 21× 29,7 cm

Art Bruxxels

Suchan Kinoshita
Sans titre
2016

Aglaia Konrad
Demolition city, 1992-2016
Photographie NB, tirage argentique, 40 x 60 cm

Tags: , , , ,

 

Walter Swennen

Walter Swennen Les Egyptiens, 1996
Huile sur panneau, 80 x 60 cm

Walter Swennen

Exhibition view

Walter Swennen

Walter Swennen Pouce, 2008
Huile sur toile, 150 x 135 cm

Walter Swennen

Exhibition view

John Murphy

John Murphy
Fall upward, to a height (Recto), 2015
Photograph, pen and ink on board. 78 x 54 cm

John Murphy

John Murphy
Fall upward, to a height (Verso), 2015
Photograph, pen, ink on board, 78 x 54 cm

John Murphy

Exhibition view

Jacqueline Mesmaeker

Jacqueline Mesmaeker
La discrète, 2016
photographie couleurs, impression sur papier baryté et imprimé, 60 x 100 cm

Jacqueline Mesmaeker

Jacqueline Mesmaeker
La discrète, 2016 (détail)

Jacqueline Mesmaeker

Jacqueline Mesmaeker
La discrète, 2016 (détail)

Jacqueline Mesmaeker

Jacqueline Mesmaeker
Passage 1, 2016
Photographie couleurs, impression sur papier chiffon, 60 x 70 cm

Jacqueline Mesmaeker

Jacqueline Mesmaeker
Passage 2, 2016
Photographie couleurs, impression sur papier chiffon, 60 x 70 cm

Tags: , ,

Entre Chambre et Muse
Une exposition hommage à Alain géronneZ
20 artistes, 20 oeuvres, 20 espaces

Alain géronneZ

L’artiste Alain géronneZ avait conçu pour les Espaces culturels des Abattoirs de Bomel (ouverts en janvier 2015 à Namur) un projet d’exposition « Entre Chambre et Muse ». Invité comme commissaire d’exposition par le Centre culturel de Namur, Alain géronneZ avait le projet de réunir les artistes qui ont pu bénéficier de ses chroniques dans le magazine FluxNews. 
Il avait pris comme référence Louise Lawler qu’il adorait. L’artiste américaine est connue pour ses photos où l’on peut voir des oeuvres d’art intégrées dans des intérieurs de collectionneurs. Alain avait le projet de décentrer la salle d’exposition principale (le white cube) vers la périphérie, vers les locaux de travail, la cafétaria (le Plan B), bref de déconstruire l’exposition. 


Sur la base de « Un artiste – Une œuvre – Un article – Un espace », ce seront au final 20 espaces qui accueilleront 20 artistes qui interviendront in situ, offrant ainsi l’opportunité de rendre un hommage posthume à la mémoire d’Alain géronneZ, décédé en novembre 2015.

Artiste plasticien particulièrement sensible à la photographie, les mots et les sons, il déambulait, son appareil autour du cou dans les rues de la ville et dans les expositions, toujours à l’affût d’un élément du quotidien ou de l’œuvre d’un artiste. Ce goût du partage et de la découverte l’amenait aussi à écrire des articles sur les expositions qu’il aimait, les artistes qu’il découvrait et défendait.

C’est de manière unanime que les artistes choisis par Alain géronneZ ont tenus à mener à terme son dernier projet d’exposition, secondés pleinement par ses proches : son épouse Danielle Brognon, Lino Polegato du magazine FluxNews et Yves Depelsenaire.

Voici ci-dessous ce qu’écrivait Alain dans ses notes préparatoires…
«… On y verra des artistes, pas des images Artis. Ces artistes sont déjà couchés sur le papier. Discutés dans des articles que j’ai écrit pour la revue liégeoise Flux News de 2003 à 2016. C’est donc un choix personnel, quoique non limitatif. Lino Polegato a proposé de faire un numéro spécial de Flux reprenant tous mes articles, qui, concrétisé ici, sera dé-facto notre catalogue… »

Du 04/03/16 au 03/04/16
Vernissage le 04/03/16 à 19h00
Fermé le 27/03/16
Une proposition du Centre culturel de Namur et du Magazine FluxNews
Avec la complicité des artistes, de leurs galeristes et du BPS22.

Tags: , ,

Aglaia Konrad

Aglaia Konrad, Boeing Over, photographie N.B,tirage argentique sur papier baryté, 48 x 32 cm, marouflé sur aluminium, 2003-2007

Aglaia Konrad

Aglaia Konrad

Aglaia Konrad

Aglaia Konrad

Certes, la photographie aérienne permet d’enregistrer les entités anthropiques et naturelles en constante évolution à la surface de la terre. Elle montre des entités comme les montagnes, les canyons, les déserts ou les basses plaines, les cours d’eau, de la source à l’embouchure ; elle révèle les ressources terrestres comme les lacs ou les forêts ; elle permet de reconnaître les densités de population, l’amplitude des villes. Et pourtant, pour bonne part, les « Boeing Over » échappent à toute tentative d’objectiver ces observations. Elles ne sont que le résultat de l’espace qui fuit sous les ailes de l’avion au moment précis de la photographie. C’est dire que la réalité, j’allais écrire la vérité, des clichés d’Aglaia Konrad commence là où s’affirme l’indiscernable, où le réel s’abstrait. Déjà parce qu’on ne peut les localiser, parce que leur origine topographique, souvent, ne peut plus être déterminée, ces photographies opèrent sur notre oeil une fascinante attraction terrestre. Cette irrépressible attraction que nous avons à vouloir reconnaître et comprendre ce que nous observons, ici cette surface de la terre que l’on distingue à dix milles mètres. La distance entre ce que nous connaissons et ce que nous reconnaissons est peut bien plus considérable.

Jacques Lizène

Jacques Lizène, 2011
Art syncrétique 1964, sculpture génétique
culturelle 1984, en remake 2011, fétiche africain croisé danseuse asiatique, technique mixte

John Murphy

John Murphy
On the Way… Are you dressed in the map of your travels? 2003
Stuffed parrot, post card and stand.
Parrot: 24 x 32 x 23 cm, stand: 83 x 73 x 3,5 cm, framed postcard: 86,5 x 74,5 x 3,5 cm.

Jacqueline Mesmaeker

Jacqueline Mesmaeker
Scan 1 + 2 + 3, 2014
Encre sur papiers calques, 36 x 28 cm

Tags: , , ,

« Older entries