Olivier Foulon

You are currently browsing articles tagged Olivier Foulon.

Fiac 2017

Fiac 2017

Exhibitions views

Fiac 2017

Aglaia Konrad. Demolition City, 1992-2016,
20 épreuves à la gélatine argentine sur papier baryte.

Konrad’s photography plays with notions of «original » and « index, » « nature » and « culture, » with the fact that the original « stone » cannot be dated and with its « social » shaping in the historic present. This reversibility is further witnessed in Demolition City (1991/2016) the photographie series she made of the demolition of a terrace of houses on Rosier Faassenstraat in Rotterdam, which looks as if it might read either way, forwards or backwards, reiterating both the construction or deconstruction of walls, floors, and roofs.(…) (Penelope Curtis, From A to K)

Fiac 2017

Suchan Kinoshita, viewer desk, custumised viewers

Fiac 2017

Olivier Foulon
Sans titre (un citron), 2017
Sans titre (un citron), 2017

Fiac 2017

John Murphy

John Murphy
Cadere. Waste and Cadavers All, 2015
Photocopy, gouache, pen and ink on board, 46 x 54 cm

Fiac 2017

Fiac 2017

John Murphy
As high above as the ditch is deep, 2015
Stuffed Black Rooster, rope, variable dimensions

John Murphy

John Murphy
In the Midst of Falling: The Cry… 2016
C-print (Unique), Satin Float Glass and Gesso Wood Frame, 145.4 x 241.8 cm

Fiac 2017

John Murphy

John Murphy
Fall upward, to a height ( verso & recto), 2015
Photograph, pen and ink on board. (2) x 78 x 54 cm

(…) John Murphy has a similar respect for art from the recent past. His art resembles a pantheon of signs that transmit poetic experience. He engages with existing works from a modernist body of literature, painting and film, and particularly with a number of ‘authors’ who (re) invented Symbolism (Mallarmé, Magritte, Resnais). His work often comes in the form of delicate objects or images that sit or hang lightly in a space, like a spider’s web or celestial notations. In fact the physical space between the elements in his work is essential and signifies the mental space that opens up when a visitor tracks the (symbolical) lines that connect the elements, and when words, images and associations reveal themselves. Our exhibition features a body of works inspired by the notion of the fall, especially the fall from grace recounted in Genesis, when Adam and Eve are expelled from the Garden of Eden, as famously depicted by the Italian painter Masaccio in a fierce and moving fresco. Masaccio’s painting returns in Murphy’s epic, newly made photograph In The Midst of Falling. The Cry (2015), which derives from a charged image in Joseph Losey’s film Eve (1962), where a woman is transfixed in a hallway before a reproduction of the painting. Murphy is like a dancer aiming for a light gesture, because for him it is the most powerful conduit of experience. His titles, resourceful and full of sillent threat, create a world in itself.(…)

Fiac 2017

Tags: , , , , , ,

Olivier Foulon a été invité par Suzanne Titz, directrice du musée Abteiberg à Mönchengladbach, à participer au commissariat de l’exposition « Von Da An ». Hommage à Johannes Cladders, fondateur visionnaire de cet anti-musée (1967-1978). Une exposition pour le moins historique, au plein sens du terme. Vernissage ce mercredi 13 septembre, 50 ans jour pour jour après l’inauguration du musée.

VON-DA-AN

Tags:

Art Brussels

Art Brussels

Art Brussels

Olivier Foulon
Sans titre (The [Absent] Museum /Le Musée [Absent] / Het [Afwezige] Museum), 2017
Copies laser marouflées sur toile, 80 x 100 cm

Art Brussels

Jacqueline Mesmaeker
Yang Tse Kiang, 2017
Collage sur papier, 43 x 21 cm

art Brussels

Walter Swennen
Remake I.M.M.Zimmer, 1987
Huile, laque et pastel sur toile, 60 x 58 cm

Art Brussels

Art Brussels

John Murphy Abstinence from the Image: An anatomy of …emptiness, 2006 Photographic print 186 x 231 cm

Tags: , , ,

Olivier Foulon et Walter Swennen participent à l’exposition Le Musée Absent, organisée à l’occasion du 10e anniversaire du Wiels
Du 20 avril au 13 août.

Marcel Broodthaers

Marcel Broodthaers, Museum enfants non admis, 1968. Copyright Estate Marcel Broodthaers

À propos de cette exposition

Le musée absent
Préfiguration d’un musée d’art contemporain pour la capitale de l’Europe

Pour marquer son 10e anniversaire WIELS a initié une exposition de grande envergure, qui aura lieu non seulement dans le bâtiment Blomme, mais aussi dans deux bâtiments voisins, patrimoine historique de l’ancienne brasserie Wielemans.

Le titre Le musée absent, est un clin d’œil à l’influence déterminante que le symbolisme, avec son engouement pour le mystérieux et le mystique, exerce toujours sur le modernisme. WIELS n’a pas le statut de musée mais est familièrement désigné comme le ‘musée WIELS’, signe de reconnaissance qui traduit également les attentes avec lesquelles le public perçoit l’institution, suggérant simultanément un fonctionnement muséal. Anticipant la création d’une telle institution à Bruxelles, WIELS élabore une simulation temporaire, une proposition de projet, une préfiguration d’un futur musée d’art contemporain pour la capitale européenne.

Le Kunstenfestivaldesarts, également plate-forme et interface entre visions artistiques, théories actuelles et vastes débats sociaux, est le partenaire évident pour le développement commun des contours d’un potentiel musée d’art contemporain pour la capitale de l’Europe. Ainsi le projet continuera le trajet déjà accompli par WIELS, en ajoutant de nouveaux questionnements et en imaginant de futures évolutions. Quel rapport peut-il y avoir entre une conscience historique locale et les engagements esthétiques des artistes cosmopolites, quand ils sont confrontés aux paradoxes de la mondialité et aux turbulences de l’histoire, tout en défendant leurs sensibilités et paroles individuelles ?

Dans le constat des problématiques liées aux récentes turbulences historiques, les musées, surtout les musées d’art contemporain, qui battent pourtant aujourd’hui tous les records de popularité, sont étonnamment absents dans l’espace public et la formation de l’opinion.

Des œuvres existantes et nouvelles productions d’environ 45 artistes, contemporains et d’un passé récent, cartographient les enjeux auxquels les musées, ainsi que les sociétés qui les inspirent, font face.

Avec : Francis Alÿs, Archives de l’Ambassade Universelle, Younes Baba-Ali, Jo Baer, Monika Baer, Sammy Baloji, Guillaume Bijl, Dirk Braeckman, Marcel Broodthaers, stanley brouwn, Daniel Dewar & Gregory Gicquel, Marlene Dumas, Jimmie Durham, Jana Euler, Olivier Foulon, Michel François, Ellen Gallagher, Mekhitar Garabedian, Isa Genzken, Jef Geys, Jos de Gruyter & Harald Thys, Thomas Hirschhorn, Carsten Höller, Cameron Jamie, Ann Veronica Janssens, Martin Kippenberger, Goshka Macuga, Mark Manders, Lucy McKenzie, Wesley Meuris, Nástio Mosquito, Jean-Luc Moulène, Le Mur, Oscar Murillo, Otobong Nkanga, Felix Nussbaum, Willem Oorebeek, Marina Pinsky, Lili Reynaud-Dewar, Gerhard Richter, Walter Swennen, Wolfgang Tillmans, Rosemarie Trockel, Luc Tuymans, Peter Wächtler, Christopher Williams, Nil Yalter.

Architecture de l’exposition WIELS : Richard Venlet

Commissariat d’exposition par Dirk Snauwaert
avec Zoë Gray, Frédérique Versaen, Caroline Dumalin & Charlotte Friling.

Catalogue sous la direction de Dirk Snauwaert et coordonné par Caroline Dumalin, publié par WIELS et le Fonds Mercator (Mercatorfonds), avec des textes par Manuel Borja-Villel, Charles Esche et Dirk Snauwaert. Conception graphique par Boy Vereecken, assisté par Antoine Begon.

Tags: ,

Olivier Foulon

Vanité
9 September to 5 November 2016

On the occasion of the closing of Vanité, an exhibition taking place at Kunstraum and on the South wall of Gallery 4 of The National Gallery, there will be a tour and a finissage on Saturday 5 November.

The tour will be led by Olivier Foulon at The National Gallery, meeting by the steps of the Portico Entrance at 4pm.

The finissage will take place at Bar Vulkan at Kunstraum from 8pm to 10pm.

Kunstraum | 21 Roscoe Street | London EC1Y 8PT

Tags:

Cafard, Olivier Foulon and Alexander Lieck
18 september – 30 december 2016
Opening on saturday 17 september, 7-10 pm

Cafard, Olivier Foulon & Alexander Lieck

Rib is pleased to invite you to the opening of CAFARD by Alexander Lieck and Olivier Foulon. This exhibition which consist of newly produced works has been in the making for over a year and is the result of a conversation between the artists.
The artists will be present and for the opening they are joined by Bar Vulkan, a feminist collective from Berlin who will be sitting inside the midnight Tipi.

RIB
Katendrechtse Lagedijk 490B
3082 GJ Rotterdam— NL
Open: Fri – Sat, 2 – 6 pm
and by appointment

Tags:

Olivier Foulon

Olivier Foulon
Vanité

Opening: Friday 9 September, 6.30 to 9pm

An exhibition taking place at Kunstraum and on the South wall of Gallery 4 of the National Gallery from 9 September till 29 October, 2016, on the occasion of the research and release of “Isa Genzken’s Ring », a publication edited by Olivier Foulon, published by (SIC), Brussels and Kunstraum, London, with the support of Henry Moore Foundation and Fédération Wallonie-Bruxelles.
Kunstraum | 21 Roscoe Street | London EC1Y 8PT | Old Street / Barbican
Wednesday to Friday, 11am – 6pm; Saturday, 12 – 6pm | kunstraum.org.uk

Tags:

Le jeu de l’oie
(De 1 à 6 joueurs / 10 ans et +)
(SIC), Bruxelles. 22.05 > 05.06. 2016

Le jeu de l'oie

le jeu de l'oie

Olivier Foulon

(au centre de l’image)
Olivier Foulon
Stehimbiss #09, 2012

Le jeu de l'oie

Jacqueline Mesmaeker

Jacqueline Mesmaeker
Tracés (lunes), 1993

Jacqueline Mesmaeker

Jacqueline Mesmaeker
Sans titre, 2009

le jeu de l'oie

le jeu de l'oie

Raphaël Van Lerberghe

Raphaël Van Lerberghe

Raphaël Van Lerberghe
Le jeu de bague (installation), 252 x 29,7 cm, 2008.
détails

Tags: , ,

Dans le cadre de l’exposition Aglaia Konrad, From A to K :
Tokonoma III, Museum M, Leuven
Suchan Kinoshita, Olivier Foulon, Jörg Franzbecker, Kris Kimpe, Aglaia Konrad, Willem Oorebeek, Eran Schaerf et Walter Swennen

Tokonoma

Tokonoma

Tokonoma

Tokonoma

Tokonoma

Tokonoma

Tokonoma

Tokonoma

Tokonoma

Tokonoma

Tokonoma

Tokonoma

Tokonoma

Tokonoma

Tags: , , , ,

Dans le cadre de l’exposition From A to K d’Aglaia Konrad au Museum M Leuven, un nouvel état de l’oeuvre processuelle et collaborative Tokonoma. Avec les collaborations de : Suchan Kinoshita, Aglaia Konrad, Willem Oorebeek, Eran Schaerf, Olivier Foulon, Walter Swennen, Kris Kimpe, Joerg Franzbecker. And guests

Tokonoma I
Galerie Nadja Vilenne, Liège, 05 > 09. 2012
Dans le cadre de Manifesta 2012

Tokonoma

Tokonoma

Tokonoma II
Ludlow 38, Goethe Institut New-York, 05 > 06. 2014

Tokonoma

Tokonoma

A tokonoma is a built-in recessed space in a traditional Japanese room in which items are displayed for artistic appreciation. Derived from the concept of the personal Buddhist altar, it has become a standard domestic feature with a decorative purpose. One only enters this space in order to change the display following a strict etiquette. Toko literally means « raised floor » or « bed », while ma describes the gap, space, or pause between two structural parts. A tokonoma is not created by compositional elements, but rather refers to one’s consciousness of place and awareness of form and non-form. It creates an experiential space emphasizing the interval, the in-between.

Suchan Kinoshita has been using her ongoing, continuously changing series Tokonoma to open similar in-between spaces of thought between the practices of different collaborators since 2012. Tokonoma functions as an open score to be performed by and negotiated with invited interpreters. The only preconditions of the Tokonoma are a set of fragile architectural elements, composed of a diagonal line that is supported by vertical planes. Together, these form an open structure of intervals to be punctuated by works chosen by the respective contributors. This installational setting facilitates a negotiation of the given conditions and positions, while challenging the status and manifestations of artistic media via various transitions: from sculpture to installation, to gesture, to presence and participation. Tokonoma thus opens a microcosm of inquiry into who, where, how, and what is being negotiated while on view—a microcosm for the investigation of how to confront the various realities and materialities of artwork, how to compose its different aspects, and finally of how to present individual works without granting one more importance than the other.

Tokonoma operates as an archive as well as an exhibition, bringing together varying working methods, processes, and works. Beside the notion of collaboration, it allows an approach towards performativity and the timeline of a show beyond singular events. Influenced by her study of musical composition, Suchan Kinoshita has been concerned with the possibilities of integrating time as a structural part of a total entity throughout her career. In relation to other artistic strategies and interpreters, she uses Tokonoma to destabilize claims for completeness via a structural embrace of transformation and change within the course of the presentation.

Tokonoma III
Museum M, Leuven, 05 > 09. 2016
Dans le cadre de l’exposition Aglaia Konrad, From A to K.

Tokonoma

Tokonoma

Tags: , , , ,

Le jeu de l'oie

(SIC) présente :

Le jeu de l’oie

(De 1 à 6 joueurs / 10 ans et +)

Michel Goyon, Jacqueline Mesmaeker, Christophe Terlinden, Olivier Foulon, Lucia Bru, Vaast Colson, Leon Vranken, Freek Wambacq, Dialogist-Kantor, Sylvie Eyberg, Cyril Bihain, Pierre Lauwers, Fiona Mackay, Raphaël Van Lerberghe, Denicolai & Provoost, Pierre Gerard, Antoine Van Impe, Wobbe Micha, Pol Matthé, Reinaart Vanhoe, Cathérine Lommée, Peggy Franck, Joël Vermot

Vernissage : mercredi 18 mai 2016 de 18h à 21h

+ After party au Club House Union Saint-Gilloise 21h30 – 01h00

Exposition ouverte le 22 mai, 29 mai et 5 juin de 14h à 18h

(SIC)

Avenue Van Volxem, 54
1190, Bruxelles

Tags: , ,

Art Brussels

Art Brussels

Suchan Kinoshita
Sans titre
2016

Aglaia Konrad
Demolition city, 1992-2016
Photographie NB, tirage argentique, 40 x 60 cm

Walter Swennen
Les Egyptiens, 1996
Huile sur panneau, 80 x 60 cm

Olivier Foulon
Art — Pourquoi O Pourquoi (F.W. Heubach), 2016
Trad. française
Impression sur étiquette autocollante

Art Brussels

Aglaia Konrad
Demolition city, 1992-2016
Photographie NB, tirage argentique, 40 x 60 cm

Art Brussels

Olivier Foulon
Art — Pourquoi O Pourquoi (F.W. Heubach), 2016
Trad. française
Impression sur étiquette autocollante

Tags: , , ,

Entre Chambre et Muse
Une exposition hommage à Alain géronneZ
20 artistes, 20 oeuvres, 20 espaces

Alain géronneZ

L’artiste Alain géronneZ avait conçu pour les Espaces culturels des Abattoirs de Bomel (ouverts en janvier 2015 à Namur) un projet d’exposition « Entre Chambre et Muse ». Invité comme commissaire d’exposition par le Centre culturel de Namur, Alain géronneZ avait le projet de réunir les artistes qui ont pu bénéficier de ses chroniques dans le magazine FluxNews. 
Il avait pris comme référence Louise Lawler qu’il adorait. L’artiste américaine est connue pour ses photos où l’on peut voir des oeuvres d’art intégrées dans des intérieurs de collectionneurs. Alain avait le projet de décentrer la salle d’exposition principale (le white cube) vers la périphérie, vers les locaux de travail, la cafétaria (le Plan B), bref de déconstruire l’exposition. 


Sur la base de « Un artiste – Une œuvre – Un article – Un espace », ce seront au final 20 espaces qui accueilleront 20 artistes qui interviendront in situ, offrant ainsi l’opportunité de rendre un hommage posthume à la mémoire d’Alain géronneZ, décédé en novembre 2015.

Artiste plasticien particulièrement sensible à la photographie, les mots et les sons, il déambulait, son appareil autour du cou dans les rues de la ville et dans les expositions, toujours à l’affût d’un élément du quotidien ou de l’œuvre d’un artiste. Ce goût du partage et de la découverte l’amenait aussi à écrire des articles sur les expositions qu’il aimait, les artistes qu’il découvrait et défendait.

C’est de manière unanime que les artistes choisis par Alain géronneZ ont tenus à mener à terme son dernier projet d’exposition, secondés pleinement par ses proches : son épouse Danielle Brognon, Lino Polegato du magazine FluxNews et Yves Depelsenaire.

Voici ci-dessous ce qu’écrivait Alain dans ses notes préparatoires…
«… On y verra des artistes, pas des images Artis. Ces artistes sont déjà couchés sur le papier. Discutés dans des articles que j’ai écrit pour la revue liégeoise Flux News de 2003 à 2016. C’est donc un choix personnel, quoique non limitatif. Lino Polegato a proposé de faire un numéro spécial de Flux reprenant tous mes articles, qui, concrétisé ici, sera dé-facto notre catalogue… »

Du 04/03/16 au 03/04/16
Vernissage le 04/03/16 à 19h00
Fermé le 27/03/16
Une proposition du Centre culturel de Namur et du Magazine FluxNews
Avec la complicité des artistes, de leurs galeristes et du BPS22.

Tags: , ,

Le duo Olivier Foulon / Ella Klaschka ainsi que Eran Schaerf participent à l’exposition « Mind Fabric », produite par A.VENU.DE.JET.TE, Institut de Carton avec Ester Goris.
Vernissage le samedi 23 janvier de 16 à 20h
Exposition accessible tous les dimanche de 14 à 18h jusqu’au 28 mai 2016

Avenue de Jette, 41, 1080 Bruxelles.

Mind Fabric

Tags: ,

officielle 2015

Officielle 205

Raphaël Van Lerberghe

Raphaël Van Lerberghe

Raphaël Van Lerberghe

Raphaël Van Lerberghe

Raphaël Van Lerberghe
Sans titre (alu jalousie) 1, 2, 3 et 4. Crayon sur papier. 21 x 29,7 cm, 2015

IMG_5579bis

Maurice Pirenne

Maurice Pirenne
Le pot d’onguent, 1966
Pastel sur papier, 24,7 x 19,9 cm (encadré 27 x 22 cm)
Signé et daté au centre, en bas.

Olivier Foulon

Olivier Foulon
Sans titre (Alexander Lieck), 2014
Diapositives, plastic, pince

Tags: , ,

« Older entries