CARRARA CUT

 

Pour Aglaia Konrad, la photographie, le livre, la copie et le dispositif d’exposition sont toujours intrinsèquement liés. Ainsi a-t-elle marouflé à même la cimaise un ensemble de photocopies des pages de son livre «Iconocity», nommant cette nouvelle déclinaison du travail «Iconocopycity», singulière remise en page du travail à même le mur. Cette fois, Aglaia Konrad reprend les pages de son livre sur les carrières de Carrare, un livre conçu comme un séquençage d’images, cadrées au cordeau, coupées comme sont découpés les blocs de marbre. Ces nouvelles séquences d’images, marouflées sur la surface miroitante de plaques d’aluminium s’appellent tout naturellement «Carrara Cuts».

Recommander ce contenu

optimisé pour safari, chrome et firefox  |  propulsé par galerie Nadja Vilenne  |  dernière mise à jour  06.02.2016