Jacques Lizène, Petit Maître liégeois meets Bassie Lebon, Luca, school of arts, Bruxelles (1)

Jacques Lizène

Jacques Lizène

Jacques Lizène
Contraindre le corps à s’inscrire dans le cadre de la photo, 1971,
Suite de 30 photos NB, tirages argentiques, 1971, 76 x 89 cm

Jacques Lizène

Jacques Lizène

Jacques Lizène

Jacques Lizène, 1973
« Objet : horloge. Entre la première prise de vue (photo n°1) et la seconde (photo n°2), il ne s’est pas seulement écoulé une minute mais 1441 minutes (24h1’). Le perçu et le non perçu 1972 », 2 photographies NB et imprimé, 65 x 50 cm, 1973.

Jacques Lizène

Jacques Lizène, 1973
« Sur la deuxième photographie, la chaussette noire portée au pied droit par le personnage photographié est porté par celui-ci au pied gauche sur la première et la chaussette noire portée au pied gauche sur la première photographie est portée au pied droit sur la deuxième tandis que sur la troisième photographie le personnage porte deux chaussette noires différentes de celles portées par celui-ci sur la première et la seconde photographie (ohlalalala !). Le perçu et le non perçu, 1972 », Photographies N.B, texte imprimé. 30 x 40 cm. 1973.

Jacques Lizène

Jacques Lizène

Jacques Lizène, 1971
Personnage intrus dans le cadre, 1971
Edition Yellow Now. Suite de 2 diapositives dont une diapositive titre

Valérie Sonnier, Soudain la neige, Maison d’Art Bernard Anthonioz, Nogent sur Marne

Du 5 novembre 2015 au 31 janvier 2016, la Maison d’Art Bernard Anthonioz à Nogent-sur-Marne présente, sur une proposition de Caroline Cournède, une exposition collective inédite intitulée Soudain… la neige, regroupant des photographies, vidéos, sérigraphies et installations de Philippe Durand, Mimosa Echard, Isabelle Giovacchini, Cécile Hartmann, Benjamin Hugard, Ilanit Illouz, Jonathan Martin, Valérie Sonnier, et Thu Van Tran. Évocation du temps, celui qu’il fait, celui qui passe, l’exposition rend compte d’une brèche.

Celle qui s’ouvre lorsque la neige recouvre et transforme un paysage et qu’une réalité se superpose à une autre. Un effet de dilution ou d’interférence qui, dans certains cas, tend jusqu’à l’effacement du paysage originel. La neige (réelle ou métaphorique) de l’exposition est l’événement perturbateur du récit : elle floute les contours, recouvre la trace, dissout et efface, remet en cause l’état initial ; elle convoque, dans les œuvres choisies, aussi bien le souvenir des premières neiges et la perception particulière qui en découle, que le flottement du temps.

Comme autant de résurgences d’une mémoire sensible ou rétinienne, individuelle ou collective, les œuvres de l’exposition naviguent d’un état à un autre, entre dissolution, dilution, parasitage, et tentative de recouvrement. Soudain… la neige, comme une manifestation d’un processus implacable et irrévocable, d’une fuite en avant du temps ou la perspective d’une nouvelle histoire.

Valérie Sonnier

Valerie Sonnier

Valerie Sonnier

Valérie Sonnier
Le Jardin. II L’hiver
film super 8 numérisé, couleur, son, 6 min 11, 1997

Maison d’Art Bernard Anthonioz
16, rue Charles VII
94130 Nogent-sur-Marne

Emilio Lopez Menchero, La Penseuse de Belencontre, Tourcoing, inauguration ce 4 novembre

Emilio Lopez Menchero

Emilio Lopez Menchero

A l’initiative de Art Connection, agence de production et de médiation d’art contemporain

Des adhérents de l’Association de Gestion des CSC Belencontre & Phalempins et habitants du quartier Belencontre ont souhaité faire appel à un artiste pour créer un lieu de rencontre dans cet ancien quartier en pleine mutation et emblématique de l’évolution du riche passé industriel de la Ville de Tourcoing. L’objectif de cette commande artistique est de garder la mémoire du passé dans un esprit de partage et de bien vivre ensemble.
Pour mener à bien ce projet, ils ont fait appel à artconnexion, structure de production en art contemporain et médiateur agréé par la Fondation de France pour l’action Nouveaux commanditaires.
En réponse à la commande, l’artiste espagnol Emilio López-Menchero proposé par artconnexion, a imaginé un espace marqué de plusieurs éléments symboliques du quartier. Le premier de ces éléments est la restauration d’une statue en marbre de Carrare surnommée La Penseuse, réalisée au XIXe siècle par le sculpteur Georges Van der Straeten, qui se trouvait auparavant dans le parc Clémenceau. Figure déterminante du parc du quartier pendant un demi-siècle, elle en fut retirée à la suite de plusieurs détériorations – bras et tête furent successivement mutilés.
Emilio López-Menchero a proposé de remettre en état la sculpture et a choisi de différencier les nouveaux éléments des anciens par du granit de couleur veiné. La Penseuse Tigresse fait le lien avec le passé et la modernité, évoquant l’histoire du quartier et ses habitants.

L’action Nouveaux commanditaires proposée par la Fondation de France permet à des citoyens confrontés à des enjeux de société ou de développement d’un territoire d’associer des artistes contemporains à leurs préoccupations par le biais d’une commande. Son originalité repose sur une conjonction nouvelle entre trois acteurs privilégiés : l’artiste, le citoyen commanditaire et le médiateur culturel agréé par la Fondation de France, accompagnés de partenaires publics et privés réunis autour du projet.

Ce projet a été commandé par les habitants du quartier Belencontre – Fin de la Guerre et soutenu par la Fondation de France, la Ville de Tourcoing et l’Association de Gestion des CSC Belencontre & Phalempins.
La médiation a été réalisée en collaboration avec les étudiants du master recherche CEAC – parcours « exposition-production des œuvres d’art contemporain », Université Lille 3.

Comment y accéder ?
En transport en commun : Prendre le bus L4 à l’arrêt Colbert (Tourcoing) en direction de Halluin Gounod (Halluin) / Descendre à l’arrêt Fin De La Guerre (Tourcoing)
En voiture : Rejoindre A22/E17 Tourcoing – Gand. Prendre la sortie 15, continuer sur « Rond-point des Ravennes » puis continuer sur 800 m Tourcoing-Les Francs – Tourcoing-Le Brunpain. Au rond-point « Rond-point des Ravennes », prendre à gauche puis continuer tout droit puis prendre à droite : Rue de la Fin de la Guerre et continuer sur 400 m.

Belencontre is a neighbourhood of Tourcoing undergoing regeneration and is emblematic of the evolution of the rich industrial past of the city. On the former site of the Francs dying factory, two housing programmes are underway. A factory has been demolished and new environment standard flats are being built. The highrise blocks of Belencontre built in the 1960’s were demolished or renovated. The community centre in the neighbourhood has always been very active. In 2009, a « Memory » group was formed with a writing work-shop and a book was written about the history of the neighbourhood. Following this experience, the same group commissioned a work that would preserve the identity of the place in spite of the changes – they wanted a work that would « evoke the history and future of the quarter in a convivial spirit and a work that would also function as a meeting place ».

The artist: Emilio López-Menchero is a Spanish artist living in Brussels. He studied architecture and urban design and is a multi-disciplinary artist. Humour and self-derision are common features of his work. He has realised several installations in the public space, both temporary and permanent. He has already been involved in urban interventions that are linked to social history, notably in Brussels.

The project: Emilio López-Menchero has suggested making a meeting place made up of different symbolic elements of the neighbourhood. The first is a dilapidated statue in a classic style by Georges Van der Straeten which used to be in the local park. The aim is to restore the sculpture with contrasting elements of colour and materials, in order that it serve its former function whilst taking on a more contemporary aspect. The second part of the project will be to make a large table in stone and a bowling pitch. On the table, on a historic photograph of the neighbourhood, the commissioners will write their own texts. The bowling pitch will be covered with a shed roof reminiscent of the roofs of the old factories.

Agenda Novembre 2015

Jacques Charlier
– Flémalle (B), CAP à Liège, Centre d’art La Chataigneraie, du 31 octobre au 11 décembre 2015

Olivier Foulon
– Aachen (D), Le souffleur, Schürmann meets Ludwig, Ludwigforum, du 22 mars au 31 janvier 2016

Eleni Kamma
– Groningen (PB), Parrhesia, de moed tot waarheid in de transparante samenleving, Sign, 19 septembre – 20 décembre
– Nicosie (Cy), Eleni Kamma (solo exhibition) Art Seen Projects, du 21 novembre au 23 décembre

Sophie Langohr
– La Haye (PB), Province de Liège / Collection. Focus sur 24 artistes, résidence de l’Ambassade de Belgique à La Haye, du 25 avril à fin janvier 2016

Jacques Lizène
– La Haye (PB), Province de Liège/ Collection. Focus sur 24 artistes, résidence de l’Ambassade de Belgique à La Haye, du 25 avril à fin janvier 2016
– Flémalle (B), CAP à Liège, Centre d’art La Chataigneraie, du 31 octobre au 11 décembre 2015
– Bruxelles (B), Petit Maître liégeois meets Bassie Lebon, Luca, school of arts, jusqu’au 28 novembre
– New York (USA), Friendly Faces, Johannes Vogt Gallery, du 19 novembre au 19 décembre

Emilio Lopez-Menchero
– Charleroi (B), Les mondes inversés, BPS22, du 26 septembre 2015 au 31 janvier 2016
– Héron (B), L’Homme Bulle, Maison des Jeunes de Héron, à partir du 30 septembre
– Tourcoing (F), la penseuse de Belencontre, inauguration le 4 novembre
– Bruxelles (B), Dark Ages, Aeroplastics, du 20 novembre au 9 janvier 2016

John Murphy
– Liège (B), Fall upward, to a height, galerie Nadja Vilenne, du 12 novembre au 16 janvier
– Antwerpen (B), Fall upward, to a height, Objectif Exhibition, du 13 novembre au 16 janvier

Valérie Sonnier
– Nogent (F), Soudain la neige, Maison d’art Bernard Anthonioz, du 5 novembre au 31 janvier
– Aulnay sous bois (F), Faites moi une fleur, hôtel de Ville, du 5 novembre au 1er décembre

Walter Swennen
– Aachen (D), Le souffleur, Schürmann meets Ludwig, Ludwigforum, du 22 mars au 31 janvier 2016
– Charleroi (B), Les mondes inversés, BPS22, du 26 septembre 2015 au 31 janvier 2016
– Strombeek Bever (B), A line is a line, centre culturel, jusqu’au 13 décembre
– Düsseldorf (D), Ein perfektes Alibi, Kunstverein für die Rheinlande und Westfalen, 28 novembre – 14 février 2016

Raphaël Van Lerberghe
– Charleroi (B), Les mondes inversés, BPS22, du 26 septembre 2015 au 31 janvier 2016

Marie Zolamian
– La Haye (PB), Province de Liège/ Collection. Focus sur 24 artistes, résidence de l’Ambassade de Belgique à La Haye, du 25 avril à fin janvier 2016