Capitaine Lonchamps, le Paradis perdure, le livre

Parutiion 15 juillet 2013
Réservez dès à présent votre exemplaire
Disponible à la galerie Nadja Vilenne : info@nadjavilenne.com

Le paradis perdure

Cette rencontre était en quelque sorte attendue, inévitable même, tant
leur activité monomaniaque – n’ayons pas peur des mots – procède d’une même
énergie et d’une même opiniâtreté. Jacques Halbert peint des cerises ; Capitaine
Lonchamps enneige le monde. Tous deux font fi des saisons. L’un ne cesse de
dupliquer cette cerise dont il goûte, avec la conscience de l’illusion, les infimes
variations de sensations colorées et lumineuses, qualifiant son grand’ oeuvre
de « cerisiste ». Le second a décidé de faire de la neige une exception, d’investir
la nature impondérable du flocon de neige, de multiplier sur tout support ces
points blancs mouchetés. Peintre « neigiste » depuis 1989, Lonchamps déclare
avec sérieux que « ne neige pas qui veut ».
Ces deux artistes ont eu l’occasion de croiser leurs singulières expériences en
2010 et de se commettre en deux oeuvres communes, Lonchamps recouvrant
de flocons deux tableaux cerisistes de Jacques Halbert. Ceci, sans aucun doute,
ne pouvait que préfigurer cette exposition, cette transfiguration – encore une
fois, osons – d’une chapelle du 12e siècle en une étonnante Nef des Fous. Le
titre de cette exposition en duo évoque l’Eden, comme un réenchantement du
monde car ici, en effet, « le Paradis perdure ».

Un volume de 80 pages, illustrations couleurs, 20 x 13,5 cm. Texte : Jean-Michel Botquin
Une coédition l’Usine à Stars – galerie Nadja Vilenne / chapelle du Genêteil, centre d’art contemporain
ISBN : 978-2-9543196-29 / 12 €