Archives de catégorie : Alevtina Kakhidze

Art Rotterdam, les images (1)

Loic Moons (photo Charlotte Lagro)
Loic Moons 
Sans titre 2022 
Technique mixte sur panneau, 40 x 30 cm
Loic Moons 
Sans titre, 2022 
Technique mixte sur panneau
Loic Moons 
Sans titre 2022
Technique mixte sur toile, 93 x 75 cm
Loic Moons 
Sans titre 2022 
Technique mixte sur panneau, 40 x 30 cm
Loic Moons
Sans titre, 2021
Technique mixte sur panneau, 181 x 130 cm
Gaetane Verbruggen (photo Charlotte Largo)
Gaëtane Verbruggen
Sans titre, 2021
Charbon de noix de coco et fusain sur papier encollé sur bois, 14 x 21 cm
Gaëtane Verbruggen
Sans titre, 2021
Huile et fusain sur bois préparé, 10 x 12,5 x 4,4cm.
Gaëtane Verbruggen
Sans titre, 2021
Huile et fusain sur bois préparé, 8,3 x 11 x 4,1 cm.
Gaëtane Verbruggen
Sans titre, 2021
Huile et fusain sur bois préparé, 11,8 x 17 x 4,2 cm.
Alevtina Kakhidze (photo Charlotte Lagro)
Alevtina Kakhidze
6.05.2022,
mixed media, 29,1 x 42 cm, 2022
Alevtina Kakhidze
also think that war is wasteful if no shelling to your side. 8.05.2022
mixed media, 42 x 29,8 cm, 2022
Alevtina Kakhidze
Arm them. 8.5..2022
mixed media, 42 x 29,1 cm, 2022

Alevtina Kakhidze, Art Rotterdam preview

Quelques dessins tout récents d’Alevtina Kakhidze, en prise directe avec l’actualité. 

I won’t fight if they come to pick up my berries ith a knife,
then welcome to the genuine green party (those ho are anti-war)

Je ne me battrai pas s’ils viennent ramasser mes baies avec un couteau,
alors bienvenue au véritable parti vert (ceux qui sont contre la guerre).

mixed media, 29,8 x 21 cm, 2022
I genuinely admire plants. They are prepared to partly die
But cutting their en bits, e do not deprime them of their hears, necks.. but rather looking at it from the human perspective, we remove just their hair or nails. 

J’admire sincèrement les plantes. Elles sont prêtes à mourir en partie
Mais en coupant leurs extrémités, nous ne les dépouillons pas de leurs oreilles, de leur cou… mais plutôt, en les considérant d’un point de vue humain, nous enlevons seulement leurs cheveux ou leurs ongles.

mixed media, 29,8 x 21 cm, 2022
Western Politicians, if you don’t close the sky over Ukraine, please close the Belarus / Russia border with EU goods. It ill stop the russian army a bit.
2.4.2022

Politiciens occidentaux, si vous ne fermez pas le ciel au-dessus de l’Ukraine, veuillez fermer la frontière Biélorussie/Russie aux marchandises de l’UE. Cela arrêtera un peu l’armée russe.
2.4.2022

mixed media, 29, 8 x 29,8 cm, 2022
I have read and feel support during Russian Ukrainian war in 2022 :

Elon Musk. Many feared Ukraine’s internet access ould be cut off, but the billionnaire sent help
Dalai Lama. War is outdated. I honestly envy and pleased Dalai Lama.

Quentin Tarantino. I made that russian tanks are moving through Irpin on their ay to Kyiv one of the most popular places to stay on Air BNB. Innovation by Air BNB. I got the profit.

2.4.2022

J’ai lu et je me sens soutenu pendant la guerre russo-ukrainienne en 2022 :

Elon Musk. Beaucoup craignaient que l’accès à l’internet en Ukraine soit coupé, mais le milliardaire a envoyé de l’aide.

Dalai Lama. La guerre est dépassée. Honnêtement, j’envie et j’apprécie le Dalai Lama.

Quentin Tarantino. J’ai fait en sorte que les chars russes traversent Irpin pour se rendre à Kiev, l’un des endroits les plus populaires pour séjourner sur Air BNB. Innovation par Air BNB. J’ai obtenu le bénéfice.

2.4.2022

mixed media, 29,1 x 42 cm, 2022
Arm them. 8.5..2022

Armez-les. 8.5.2022

mixed media, 42 x 29,1 cm, 2022
I also think that war is wasteful if no shelling to your side. 8.05.2022

Je pense aussi que la guerre est inutile si on ne bombarde pas son camp. 8.05.2022

mixed media, 42 x 29,8 cm, 2022
Venice and the Ukrainians
25.04.2022

mixed media, 21 x 29,8 cm, 2022
13.05.2022

mixed media, 21 x 21 cm, 2022

Alevtina Kakhidze, Imagine Ukraine, Muhka, Antwerpen

Alevtina Kakhidze, All Time News, installation, dimensions diverses, 2015 (Collection Muhka)

IMAGINE UKRAINE

28.04–21.08.2022

L’Europe doit accorder plus d’attention à l’Ukraine, à son caractère tangible et à sa complexité, à ses opportunités et à ses possibilités. Notre compréhension commune doit s’accroître. Imagine Ukraine est une réponse ambitieuse à cette situation. Elle veut renforcer l’espace de réflexion avec une perspective à long terme, vers l’avenir.

Imagine Ukraine est une initiative du PinchukArtCenter et du M HKA, développée avec la participation de BOZAR et du Parlement européen.

Trois expositions sont prévues dans le cadre d’Imagine Ukraine, rassemblant des œuvres d’artistes ukrainiens appartenant à la collection de la Communauté flamande et présentées à BOZAR, au Parlement européen et au M HKA. Cet espace sera complété par une série d’événements, avec des documents de référence, des débats, des projections de films et un programme éducatif pour les enfants réfugiés. Le projet comprend également une plateforme web en anglais, néerlandais, français et ukrainien.

Au Muhka la première de ces trois expositions rassemble des œuvres de Victoria Begalskaya, Sergey Bratkov, David Chichkan, Nikita Kadan et Alevtina Kakhidze.  Un programme vidéo présentant des vidéos de jeunes artistes ukrainiens a été conçu par le PinchukArtCenter, avec Yarema Malashchuk et Roman Himey, Daniil Revkovskiy et Andriy Rachinsliy, Dana Kavelina, Nikolay Karabinovych et Jan Bačynskyj ; et avec un nouveau dessin mural d’Anna Scherbyna.

Art Brussels 2020 preview, Alevtina Kakhidze

Alevtina Khakidze
I wrote about her as strawberry (klubnika) Andreevna, 2014 – 2016
Suite de huit dessins, technique mixte sur papier, 8 x 29,7 x 21 cm.

Cette suite de dessins, intitulée « J’écris à son propos, à propos des fraises d’Andreevna », rend compte de la vie quotidienne à Jdanivka, une ville minière de l’oblast de Donetsk, en Ukraine, ville où est née Alevtina Khakidze. Alevtina vit aujourd’hui dans la banlieue de Kiyv, mais sa mère est restée à Jdanivka, jusqu’à son décès en 2016, s’occupant de son jardin, ultime rempart contre la guerre.  

 

 

2018, une rétrospective

10-12.2018
Dans le cadre de Reciprocity Liège Design 2018
Suchan Kinoshita – David Polzin

10-12.2018
Dans le cadre de Reciprocity Liège Design 2018
Jacques Lizène

10-12.2018
Dans le cadre de Reciprocity Liège Design 2018
Alevtina Kakhidze

09-2018
Viennacontemporary 2018 : Michael Dans – Maen Florin

09-2018
Drawing Room Montpellier – La Panacée – Moco : Benjamin Monti

08-09.2018
Jacques Halbert, HTFAM (How to fuck a monochrome)

06-07.2018
Harem, Aglaia Konrad, Projekt Skulptur and guest : Suchan Kinoshita, Isofolies.

06-07.2018
Willem Vermeersch, When You Come to a Fork in the Road, Take It

06-07.2018
Emilio Lopez-Menchero, Paintings

06-07.2018
Gaëtane Verbruggen

04.2018
Art Brussels
Jacques Charlier, Michael Dans, Lili Dujourie, Maen Florin, Olivier Foulon, Suchan Kinoshita, Aglaia Konrad, Jacqueline Mesmaeker, John Murphy, Marie Zolamian

03-05.2018
Michaël Dans, that kind of wonderfull

02.2018
Arco Madrid 2018 – Maen Florin (solo)

[sociallinkz]

Fragilitatis, finissage, rencontre-dialogue, publication, ce vendredi 14 décembre

Dans le cadre de Reciprocity Design Liège

La galerie Nadja Vilenne a le plaisir de vous inviter au finissage des expositions
Fragilitatis. Suchan Kinoshita – David Polzin – Alevtina Kakhidze – Jacques Lizène

Ce vendredi 14 décembre 2018 à 18h30

Au programme :

Une rencontre – dialogue
Giovanna Massoni, directrice artistique de la triennale Reciprocity s’entretient avec Suchan Kinoshita à propos du projet « Proposition En Face. Square Sainctelette ».

La présentation de l’ouvrage « Fragilitas. Design out of comfort zone » qui accompagne la triennale et qui vient de sortir de presse.

Giovanna Massoni est directrice artistique de Reciprocity Design Liège depuis 2012. Experte en stratégie de communication, elle est commissaire d’expositions sur le design belge et international depuis 2005, commissaire de la biennale internationale de Saint-Etienne, consultante et journaliste.

Née au Japon, Suchan Kinoshita a à peine 20 ans lorsqu’elle s’installe en Europe et entreprend des études de composition musicale à la Musikhochschule de Cologne auprès de Maurizio Kagel. Plus tard, elle rejoint le Theater am Marienplatz de Krefeld, lieu expérimental singulièrement investi dans les pratiques performatives et instrumentales. Elle termine sa formation, dans le domaine des arts plastiques, à la Van Eyck Academie à Maastricht, là même où elle enseignera durant de nombreuses années. C’est dire que sa pratique artistique, multilmédiale, transcende les catégories, surgit tant dans l’exposition qu’en dehors, fait ou non appel à la participation active du spectateur. Tantôt l’oeuvre d’art s’affirme ouvertement en tant que telle, tantôt elle use de camouflage. Inspirée tant par la philosophie de son pays d’origine que par la culture occidentale, la notion d’habiter, wohnen, au sens spirituel du terme, parcourt l’impressionnant corpus d’oeuvres et d’interventions performatives de l’artiste. Très récemment, interpellée par la question des migrants et des sans-abris, Suchan Kinoshita a conçu un dispositif diurne, hivernal et urbain d’accueil aux sans-abris, lieu de chaleur et de convivialité partagée, réfléchissant l’intervention artistique dans une perpective aussi concrète que symbolique.

[sociallinkz]

Alevtina Kakhidze, Revolutionize, Mystetskyi Arsenal, Kiev.

Alevtina Kakhidze participe à l’exposition Revolutionize au Mystetskyi Arsenal à Kiev. Jusqu’au 27 janvier 2019

Where democracy is under pressure and crisis reigns, alternative participatory models are developed, as evidenced by the recent worldwide gulf of revolts and protest movements. One of the brightest among them was the Revolution of Dignity in Ukraine. In times of social and political transitions and disturbances there is an urgent need for art. Not because art can change reality, but because it serves as an ideal tool to visualize and predict changes. Art creates space for reflection and contemplation, where alternative pathways can be imagined and where new, critical perspectives can be developed. Art allows us to ask what we can learn from the recent gulf of protest movements such as the Revolution of Dignity?

‘Revolutionize’ exhibition opens on November 21st at Mystetskyi Arsenal. It is an international research and exhibitionproject that brings together art and museum institutions from Ukraine and the Netherlands. 36 contemporary artists and art groups from 15 countries through the language of installation, painting, multimedia, video and photo speak about the revolutionary events, and analyze the revolution as a social phenomenon. A personal, critical, and retrospective view focuses on a special historical event – the Revolution of Dignity. The exhibition also presents artifacts from the National Museum of the Revolution of Dignity collection.

Participants: Francis Alÿs (BE), Lara Baladi (EG), James Beckett (ZA), Maksym Bilousov (UA), Marinus Boezem (NL), Adelita Husni-Bey (IT), Irina Botea (RO), Nazar Bilyk (UA), Latifa Echakhch (MA), Harun Farocki (CZ), Jack Goldstein (CA), Hamza Halloubi (MA), Yuriy Hrytsyna (UA), Iman Issa (EG), Illya Isupov (UA), Alevtina Kakhidze (UA), Lesia Khomenko (UA), Sasha Kurmaz (UA), Dariia Kuzmych (UA), Cristina Lucas (ES), Basim Magdy (EG), Lev Manovich (RU), Olexa Mann (UA), Olaf Nicolai (GE), Maria Plotnikova (UA), Leticia Ramos (BR), Vlada Ralko (UA), Fernando Sanchez Castillo (ES), Wolfgang Tillmans (GE), Mona Vatamanu (RO) &Florin Tudor (RO), Vova Vorotniov (UA), Pavel Wolberg (RU). With the participation of the Planning for Protest, Mystetskyi Barbican, Strike Poster, Piotr Armianovski, Aftermath VR: Euromaidan.

Revolutionize marks the 5th anniversary of the Ukrainian mass protest that took to the street in 2013 – 2014. Whilst this revolution is indeed an experience unique to Ukrainians, there are many similarities with recent events in Egypt, Romania, Turkey and many other countries around the world that this exhibition seeks to put forth and examine.

[sociallinkz]